La Suisse déçoit face à la Norvège
Actualisé

La Suisse déçoit face à la Norvège

L'équipe de Suisse s'est inclinée 3-2 aux tirs aux buts face à la Norvège à Kreuzlingen, au terme d'un match bien médiocre.

Face à une équipe qu'elle avait toujours dominée depuis 1998, la formation de Ralph Krueger a essuyé un camouflet guère rassurant à quelques jours de prendre son envol en direction du Québec pour le championnat du monde.

Orpheline des indésirables Martin Pluess (Frölunda), Patrick Fischer (Zoug) et Timo Helbling (Lugano), l'équipe de Suisse a déçu durant la majeure partie de sa treizième apparition de la saison. La troisième défaite de cette campagne vient sanctionner une piètre prestation. Sans génie offensif, les Helvètes n'ont pas rassuré leurs supporters dans la Bodensee Arena.

11 tirs à 0

Pourtant, Sannitz avait ouvert la marque à la 11e minute sur une petite erreur du gardien adverse. Sans impressionner, la Suisse semblait même maîtriser son affaire et le 2-0 d'Ambuehl (23e) coupait les jambes d'une équipe norvégienne plutôt timorée. Au cours des dix premières minutes de la période intermédiaire, les joueurs de Ralph Krueger ont même inquiété le portier adverse à onze reprises, alors que Daniel Manzato n'a eu aucun tir à contrer.

La Norvège a tout de même pu concrétiser un des trois lancers qu'elle a péniblement pu adresser au portier broyard durant ce tiers-temps. A la 33e minute, Tommy Jakobsen, complétement oublié au deuxième poteau, a pu allumer la lampe. L'éphémère joueur de Berne (6 matches lors de la dernière saison) a ainsi redonné espoir aux joueurs du Nord qui n'avaient presque rien montré jusque-là.

Dans le doute

Les vingt dernières minutes n'ont pas rassuré les partisans de la Suisse, loin s'en faut. A la 51e minute, une autre vieille connaissance du championnat de Suisse a plongé Ralph Krueger et ses ouailles dans le doute. Le colosse Anders Myrvold (ex Fribourg et Zurich Lions) a pu tromper Manzato à 4 contre 4 et égaliser.

Après des prolongations infructueuses, les tirs aux buts ont décidé de l'issue de cette première confrontation. Seul Bärtschi est parvenu à faire mouche, alors qu'Olimb et Aasen trompaient Manzato pour assurer la victoire à leur formation.

Dents cassées

Si les amateurs de hockey n'ont pas forcément passé une bonne soirée, le dentiste de garde, lui, n'a pas perdu son temps. A la 24e minute, Julien Vauclair a dû sortir après s'être cassé quatre dents. Ensuite, à la 50e minute, le Norvégien Lund a également rejoint l'arracheur de dents après avoir reçu un puck de Furrer dans le visage. Au total, plus de dents cassées que de buts marqués...

Ces deux équipes se rencontreront à nouveau samedi en fin d'après-midi à Langenthal (17h00) pour la revanche. Pour son dernier match avant d'embarquer dans l'avion en direction de Québec, l'équipe de Suisse a tout intérêt à montrer plus d'allant offensif et de créativité. (ats)

Ton opinion