Séisme en Indonésie: La Suisse déploie un dispositif exceptionnel
Actualisé

Séisme en IndonésieLa Suisse déploie un dispositif exceptionnel

La Suisse va envoyer près de 120 secouristes en Indonésie après le violent séisme qui a frappé mercredi l'île de Sumatra. C'est la première fois en six ans que la Confédération déploie l'ensemble de sa chaîne de secours.

Un groupe de sept experts s'est déjà envolé pour la région jeudi à midi, a indiqué le chef du corps suisse d'aide humanitaire (CSA) Toni Frisch devant la presse à Berne.

L'équipe de sauvetage et de recherche devait quant à elle partir jeudi soir de Zurich Kloten, a précisé M. Frisch. Elle sera accompagnée de matériel de première urgence, tel que des tentes en plastique pour le logement provisoire des personnes touchées par le séisme.

Jeudi soir à 19h30, un Airbus A340 spécialement affrété par Swiss s'envolera vers Padang et la côte ouest de Sumatra pour y amener le gros de l'aide. Parmi la centaines de secouristes à bord se trouveront des experts en matière de secours du Département fédéral de la Défense et de la protection de la population (DDPS), des médecins et des soignants, a détaillé M. Frisch. Vingt chiens de secours feront aussi le voyage vers Sumatra.

L'équipe est attendue à Padang vendredi à 12h50 (heure locale), selon Andreas Stauffer, porte-parole au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Jamais vu depuis 2003

La dernière fois que la Suisse a déployé un dispositif complet de ce type remonte aux tremblements de terre de 2003 en Algérie.

La Suisse a répondu à un appel à l'aide international et a reçu le feu vert des autorités indonésiennes jeudi à 11h00 pour l'envoi d'aide. Huit organisations sont associées au plan de secours mis en place par la Condédération, dont la Rega et la Croix-Rouge suisse (CRS).

Le but de la mission helvétique sera la localisation, le sauvetage et la fourniture de premiers soins au victimes. «Nous sommes très pressés par le temps», a déclaré M. Frisch. Bien qu'il n'y ait encore aucune information précise sur l'ampleur du séisme, on est contraint d'opérer rapidement, a-t-il ajouté.

Les conditions actuellement hivernales à Sumatra sont relativement bonnes. La pluie est tombée et il fait chaud: «On peut espérer trouver encore des survivants durant les prochains jours», a estimé M. Frisch.

Deux médecins spécialistes de la CRS appuieront l'action helvétique. L'organisation enverra à cet effet des collaborateurs de Banda Aceh dans la région touchée. Ils rallieront les équipes de la Croix-Rouge indonésienne, explique le directeur de l'aide en cas de catastrophe de la Croix-Rouge Suisse Hannes Heinimann.

Chaîne du Bonheur

La Chaîne du Bonheur a de son côté ouvert un compte pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre. L'organisme se joint ainsi aux différentes organisations suisses qui oeuvrent pour des action d'urgence dans la région.

«On peut déjà parler de centaines de milliers de personnes touchées par ce séisme», même si le nombre de victimes et de sans- abris n'est pas encore connu, a indiqué jeudi la Chaîne du Bonheur dans un communiqué.

Et de rappeler que depuis le tsunami de 2004 qui avait frappé la région, l'organisation suisse et ses partenaires ont acquis de l'expérience dans la gestion de catastrophes sur l'île de Sumatra.

Caritas Suisse d'ores et déjà mis à disposition 300'000 francs et planifie un transport de bien de première nécessité (tentes, matelas, abris) depuis Jakarta, détaille la Chaîne du Bonheur. La Croix-Rouge suisse dépêche sur place deux collaborateurs et deux spécialistes sanitaires partiront jeudi avec la Chaîne de sauvetage suisse en cas de catastrophe.

L'Armée du Salut a elle aussi offert son aide. Sa section indonésienne a envoyé des équipes de secours à Padang tandis qu'en l'Armée du Salut Suisse soutient les victimes du séisme au moyen d'une aide d'urgence de 25 000 francs.

(ats)

Ton opinion