Une Vaudoise décède du coronavirus: «L'état de la patiente s'est brutalement dégradé»
Actualisé

Une Vaudoise décède du coronavirus«L'état de la patiente s'est brutalement dégradé»

Les annonces de nouvelles contaminations continuent de pleuvoir alors que le canton de Vaud a enregistré ce jeudi le premier décès suisse lié au Covid-19.

par
nxp/fnt

La première personne décédée jeudi du coronavirus en Suisse, dans le canton de Vaud, faisait partie de la première vague de cas confirmés dans le canton, ont indiqué les autorités vaudoises. Elle a probablement importé la maladie depuis l'Italie du Nord.

La patiente de 74 ans infectée par le Covid-19 est décédée durant la nuit de mercredi à jeudi au CHUV de Lausanne, où elle était hospitalisée depuis le 3 mars. Elle souffrait de problèmes respiratoires et son état s'est brutalement détérioré cette nuit, a précisé jeudi devant les médias Rebecca Ruiz, cheffe du Département de la santé et de l'action sociale (DSAS). Elle avait été prise en charge dans une chambre d'isolement spéciale.

Pour des questions de secret médical et de respect vis-à-vis de la famille de la victime, ni Rebecca Ruiz ni le médecin cantonal Karim Boubaker n'ont voulu donner plus de précision sur ce premier décès en Suisse et dans le canton de Vaud. Des mesures ont été prises pour évaluer les risques et protéger sa famille, ont-ils dit.

Le médecin cantonal a annoncé qu'à ce jour, 11 cas positifs de coronavirus avaient été détectés et donc un décès enregistré. Avec ces nouveaux cas, le canton a indiqué être confronté à des transmissions sur sol vaudois et non plus seulement importées d'Italie. Près de vingt personnes sont actuellement en quarantaine à leur domicile.

Coronavirus: Daniel Koch (OFSP) fait le point sur la situation en Suisse

Interview de Daniel Koch de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) au sujet de l’épidémie de coronavirus.

Onze cas positifs

Le médecin cantonal a ensuite annoncé qu'à ce jour 11 cas positifs de coronavirus avaient été détectés dans le canton de Vaud. Près de vingt personnes sont actuellement en quarantaine à leur domicile. Avec ces nouveaux cas, les autorités ont indiqué être confrontées à des transmissions sur le territoire vaudois et non plus seulement importées d'Italie.

Coronavirus: Alain Berset «mauvais élève»

Difficile de changer ses habitudes, même en cas d’épidémie mondiale! Quelques instants après avoir annoncé la mise à jour de la campagne d’information contre le coronavirus , dont «le point nouveau est de garder ses distances», Alain Berset a serré la main d’Heidi Hanselmann au terme de la conférence.

«C'est une nouvelle étape dans l'évolution de l'épidémie», a déclaré Karim Boubaker. «On se prépare à avoir une augmentation des cas positifs», a-t-il affirmé. Il a expliqué en substance que la canton réorientait ses ressources sanitaires vers les personnes les plus vulnérables mais sans oublier de mettre d'importantes ressources pour la prévention et la capacité d'aller soigner les personnes sur le lieu de détection de la contamination.

Karim Boubaker a précisé que les cas de contamination au Covid-19 les plus actuels sont «attrapés ici» sur sol vaudois. Ils ont lieu le plus souvent dans «l'environnement direct de quelqu'un qui a déjà été contaminé (...) et plutôt dans le noyau familial». Il a aussi tenu à rappeler que dans «plus de 80% des cas», ceux-ci sont bénins et se soignent assez facilement.

Quatre centres de dépistage

Au CHUV même, une zone dédiée spécifiquement aux patients suspects à analyser, distincte des Urgences, a été ouverte jeudi matin, a indiqué le directeur du Centre hospitalier universitaire vaudois, Philippe Eckert. Trois autres hôpitaux régionaux disposent d'un tel «centre de dépistage»: l'Ouest lémanique à Nyon, le Nord Vaudois à Yverdon-les-Bains et le Riviera-Chablais à Rennaz.

Philippe Eckert a par ailleurs annoncé que le personnel du CHUV était désormais interdit de déplacements professionnels à l'étranger et en Suisse, sauf pour les travailleurs pendulaires. Cela concerne par exemple des participations à des congrès, des colloques ou des formations. «C'est un principe de précaution (...) dans un souci d'avoir l'entier de notre personnel en fonction», a-t-il expliqué.

Solidarité et responsabilité sociale

Le gouvernement vaudois a décidé de ne pas imposer pour l'instant des restrictions supplémentaires aux organisateurs de manifestations de 1000 personnes. Il en a profité pour rappeler des consignes de prévention et lancer un appel à «la solidarité et la responsabilité sociale pour gagner du temps et protéger la population».

Les personnes à risque devraient éviter les lieux publics et les grands rassemblements. Il s'agit surtout des personnes de 65 ans ou plus et en particulier les personnes atteintes des maladies suivantes: hypertension artérielle, diabète, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires chroniques, maladies et thérapies qui affaiblissent le système immunitaire, cancer.

Les personnes malades doivent rester à domicile pour éviter de contaminer autrui et ceci jusqu'à leur complet rétablissement, souligne le canton. (nxp/fnt/ats)

Toubibs retraités et étudiants en médecine seront mobilisés

Toubibs retraités et étudiants en médecine seront mobilisés

Le constat à la fois rassurant et inquiétant de Karim Boubaker, médecin cantonal vaudois, à propos du personnel soignant déjà sous pression en raison de la surcharge actuelle du système de santé: «Lorsque nous manquerons de personnel, nous pourrons compter sur des médecins retraités et sur des étudiants en médecine.»

Zone dédiée dans les hôpitaux

Depuis jeudi matin, une zone dédiée pour le dépistage des patients a été mise en place au CHUV et dans les hôpitaux régionaux (nord Vaudois, Riviera-Chablais et Nyon). Les résultats des tests sont ensuite connus dans la demi-journée.

Ton opinion