«La Suisse devient le plus grand lupanar d'Europe!»
Actualisé

«La Suisse devient le plus grand lupanar d'Europe!»

GENEVE/NICE – Le patron genevois d'une agence d'escort-girls est jugé à Nice pour proxénétisme aggravé.

Trois ans de prison ont été requis contre le patron de l'agence d'escort-girls de luxe Félines, pour proxénétisme aggravé. L'audience a eu lieu lundi devant le Tribunal correctionnel de Nice. Le jugement sera rendu début avril. Quadragénaire sans histoires «et sans casier judiciaire», précise-t-il, l'homme a été arrêté en mai 2005 dans le sud de la France, à Nice, alors qu'il accompagnait dix hôtesses à Monaco. «J'avais été mandaté par la société Vantage, qui était à la recherche de filles pour accompagner des clients sur un yacht au Grand Prix de formule 1 de Monaco.» Un contrat de droit suisse (100 000 euros, 162 000 fr.) a été signé, et tout avait été fait dans les règles de l'art. A un détail près: le Genevois a été balancé à son arrivée à l'aéroport niçois. En France, on ne badine pas avec le proxénétisme! Le Genevois passera trois mois en détention. Aujourd'hui, il doit répondre à la justice française. Lors de l'audience de lundi, la procureure a émis un avis pessimiste sur notre pays: «La Suisse est en train de devenir le plus grand lupanar d'Europe!» Réponse du patron de Félines: «C'est une insulte et de l'hypocrisie. Mon activité est totalement licite en Suisse. Les filles, payées entre 5000 et 15 000 euros (entre 8000 et 24 000 fr.) en fonction de leur notoriété, sont des adultes qui font ce qu'elles veulent.» L'avocat du Genevois, Me Yves Burnand, du barreau de Lausanne, a plaidé la relaxe pour son client et l'incompétence du tribunal pour des faits qui se sont passés à Monaco.

Valérie Duby

Ton opinion