Bataille de Sempach: La Suisse doit avoir confiance en sa force
Actualisé

Bataille de SempachLa Suisse doit avoir confiance en sa force

625 ans après la bataille de Sempach (LU), la Suisse doit, comme les Confédérés à l'époque, faire confiance à sa propre force, a prôné dimanche Doris Leuthard.

La ministre s'exprimait dimanche lors de la cérémonie commémorant la victoire des guerriers des cantons d'Uri, Schwytz, Unterwald et Lucerne sur les chevaliers Habsbourg aux abords de Sempach (LU). Les Habsbourg ont été vaincus parce qu'ils faisaient confiance aux structures de pouvoir établies, a déclaré l'Argovienne, selon la version écrite de son discours.

Cette bataille a marqué un tournant, a estimé la conseillère fédérale. Les Habsbourg ont dû reconnaître le 9 juillet 1386 qu'ils ne pouvaient pas commander en Suisse. Les Confédérés avaient pris confiance dans leurs idées politiques et leur capacité à former un Etat.

Fukushima

Les temps actuels se caractérisent aussi par de fortes transformations. Les influences de l'économie mondiale et des forces politico-militaires se déplacent. Fukushima nous rappelle les risques de la société moderne du point de vue technique, a dit la ministre de l'énergie.

Elle a plaidé pour une politique basée sur la confiance et une critique constructive. La méfiance et le désir d'avoir toujours le dernier mot résultent en un blocage de l'Etat. La Suisse a toujours su se surpasser en temps de crise parce qu'elle a fait confiance à sa capacité à s'organiser, a souligné Doris Leuthard.

La cérémonie a pris place dans l'église St-Stephan de Sempach. Pour la première fois, une fête médiévale a été organisée dans la petite ville lucernoise à la place d'une marche sur le champ de bataille.

Le canton de Lucerne, organisateur de l'événement, espérait ainsi attirer plus de visiteurs et moins d'extrémistes de droite. Depuis 2003, la fête sur le champ de bataille s'est caractérisée par un défilé de ce type de personnes. (ats)

Ton opinion