Actualisé 09.05.2007 à 11:04

La Suisse en demi-finale de hockey?

RUSSIE - Réponse cet après-midi lors du quart de finale opposant la sélection de Ralph Krueger au Canada (14h15/TSR2).

La Suisse n'a jamais pu se préparer dans de si bonnes conditions. Qualifiée depuis son succès contre le Danemark (4-1) samedi, elle a pu jouer sans pression contre la Russie (3-6) dimanche avant de passer trois jours sans compétition. Les joueurs ont été laissés libres lundi et se sont astreints à un entraînement de moins d'une heure mardi et mercredi. Jamais au cours des dernières années la sélection helvétique n'avait pu bénéficier d'une aussi longue période pour se préparer sans être perturbée par un déplacement dans une autre ville comme ce fut le cas en 2005 pour le quart contre la Suède (1-2) à Innsbruck.

Avec un match amical de moins avant de commencer le tournoi mondial, tout a été fait par Ralph Krueger et son staff pour que les Suisses aient encore assez d'énergie pour poser des problèmes à leur adversaire en quart de finale. Même si celui-ci s'appelle Canada, et n'a concédé qu'une défaite dans son histoire en compétition officielle contre la Suisse. Ce revers ne date cependant pas des temps immémoriaux mais des Jeux de Turin en février 2006 (2-0, doublé de Di Pietro). De quoi donner des ailes aux Suisses à défaut d'ébranler la confiance des Canadiens.

Efficaces quand il le faut

La sélection dirigée par Andy Murray ne comporte pas de grands noms à l'exception de Rick Nash (Columbus) et Shane Dohan, le capitaine controversé des Phoenix Coyotes, seuls rescapés du tournoi olympique. On peut encore ajouter les noms du défenseur routinier Eric Brewer (St-Louis Blues) et du prolofique attaquant Eric Staal (Carolina Hurricanes). Quand il s'est agi de défendre sa première place de la poule F, le Canada a exécuté les Etats-Unis (6- 3) avec un but après 8'' déjà et un autre après 2'.

A l'exception de Turin, la Suisse n'a jamais été à l'aise contre les grands gabarits nord-américains. Lors du quart de finale à St- Pétersbourg en 2000, la Suisse menait 3-2 à la 53e minute avant de subir la loi des Canadiens emmenés par le surpuissant Bertuzzi. Ryan Smyth et Isbister avaient fini le travail pour un succès 5-3 des joueurs à la feuille d'érable.

Steinegger et Wirz sur la feuille de match

«Pour prétendre s'imposer, nous devons fournir une partie exceptionnelle», souligne Mark Streit, qui fréquente depuis deux ans la NHL avec les Canadiens de Montréal. Et compter sur un Jonas Hiller des grands jours comme il l'a été contre les Danois et même les Russes. «La Suisse doit réaliser son meilleur match du tournoi pour franchir un échelon supplémentaire», prédit Ralph Krueger.

Pour ce match, le coach national disposera de tout son monde. Martin Steinegger (épaule) et Valentin Wirz (légère commotion cérébrale) se sont entraînés mercredi et figureront sur la feuille de match.

(shg)

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!