Transport ferroviaire: La Suisse encore touchée par la grève de la SNCF

Actualisé

Transport ferroviaireLa Suisse encore touchée par la grève de la SNCF

Les trains ne circulent à nouveau qu'au compte-gouttes ce samedi entre la Suisse et la France avec un nouvel épisode - le sixième - de grève du rail français.

1 / 70
Un syndicat de cheminots français a annoncé vendredi que la grève dans les chemins de fer allait «se poursuivre» en juillet, au delà du calendrier initial, malgré l'adoption définitive la veille de la réforme ferroviaire par le Parlement. (15 juin 2018)

Un syndicat de cheminots français a annoncé vendredi que la grève dans les chemins de fer allait «se poursuivre» en juillet, au delà du calendrier initial, malgré l'adoption définitive la veille de la réforme ferroviaire par le Parlement. (15 juin 2018)

kein Anbieter
L'association anticorruption Anticor demande mercredi au parquet de Paris d'ouvrir une enquête pour «vérifier la transparence et la probité des comptes» de campagne présidentielle d'Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. (Mercredi 13 juin 2018)

L'association anticorruption Anticor demande mercredi au parquet de Paris d'ouvrir une enquête pour «vérifier la transparence et la probité des comptes» de campagne présidentielle d'Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. (Mercredi 13 juin 2018)

AFP
kein Anbieter

La plupart des TGV en partance de Suisse ou au départ de France ne circulent pas, à l'exception de 6 allers-retours.

Deux TGV allers-retours sont maintenus entre Paris et Zurich ainsi qu'entre Paris et Genève. Deux liaisons sont aussi assurées entre la capitale française et Lausanne, selon la page d'informations TGV/Lyria, consultable sur Internet. Une offre similaire, avec un aller-retour supplémentaire entre Paris et Zurich, est prévue pour dimanche.

En moyenne, au onzième jour de la grève en pointillés contre la réforme ferroviaire, la moitié des TGV et un tiers des Intercités circuleront samedi, selon les prévisions de compagnie française. Concernant le taux de grévistes anticipé pour la journée, la SNCF annonce un fléchissement de la mobilisation. Parmi le personnel étant soumis à une déclaration d'intention de faire grève, 28 % ont déclaré vouloir faire grève, contre «48 % en début de conflit».

Le conflit social a débuté le 3 avril et doit théoriquement aller jusqu'au 28 juin à raison de deux jours d'arrêt de travail sur cinq. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion