Actualisé 02.04.2020 à 14:56

Coronavirus en Suisse

Un des plus hauts taux de contamination d'Europe

La Suisse a désormais l'une des incidences les plus élevées en Europe, selon l'OFSP. Notre pays déplore aussi 432 victimes.

Jeudi à 8 heures, la Suisse comptait 18'267 cas testés positifs au coronavirus, soit 1128 de plus que la veille. Et 432 personnes sont décédées des suites de la maladie Covid-19. «Nous n'avons pas encore atteint le pic», a à nouveau averti Daniel Koch de l'OFSP.

Le nombre d'infection se situe autour des 1000 par jour. Mais l'augmentation n'est plus aussi importante qu'il y a quelques semaines, a expliqué jeudi le délégué de l'Office fédéral de la santé publique pour le coronavirus lors d'un point de presse.

Et d'appeler la population à respecter les mesures mises en place, même si le beau temps arrive. Une balade dans le quartier est possible, même pour les personnes âgées. Mais si certains lieux sont trop fréquentés, les autorités locales peuvent les fermer.

Incidence élevée

La Suisse a désormais l'une des incidences les plus élevées (213 cas pour 100'000 habitants) en Europe, précise jeudi l'OFSP dans son rapport. Celui-ci est basé sur les informations fournies par les laboratoires et les médecins dans le cadre de la déclaration obligatoire.

Les chiffres du jour se basent sur les déclarations que l'OFSP a reçues jusqu'à jeudi 8 heures. C'est pourquoi ils peuvent diverger de ceux communiqués par les cantons. Jusqu'à présent, 432 personnes testées positives pour le Covid-19 en laboratoire sont décédées en Suisse. Parmi elles, 276 étaient des hommes (64%) et 156 des femmes (36%). L'âge des personnes décédées va de 32 à 101 ans, avec un âge médian de 82,5 ans. Actuellement, 378 patients sont sous respirateurs, a précisé Daniel Koch.

Hausse des cas

Depuis le premier cas de Covid-19 confirmé en laboratoire le 24 février, le nombre de cas n'a cessé d'augmenter. A ce jour, 139'330 tests ont été effectués, dont 15% étaient positifs.

L'âge des cas confirmés en laboratoire va de 0 à 102 ans, avec un âge médian de 53 ans (50% des cas sont plus jeunes et 50 % plus âgés que cet âge). Au total, 48% des cas sont des hommes, 52% des femmes.

Les adultes sont nettement plus touchés que les enfants. Chez les adultes de 60 ans et plus, les hommes sont plus touchés que les femmes, et chez les adultes de moins de 50 ans, les femmes que les hommes.

Par rapport à leur taille, les cantons du Tessin, de Vaud, de Genève et de Bâle-Ville restent les plus touchés. Le taux d'incidence pour 100'000 personnes est de 638,5 au Tessin, 491,3 à Genève, 478,8 dans le canton de Vaud et 413,8 à Bâle-Ville.

Pas de pronostic

«Nous ne pouvons pas encore faire de pronostic sur la suite. Il est trop tôt pour les spéculations. Et il est trop tôt pour penser à assouplir les mesures mises en place», a conclu Daniel Koch. L'OFSP regarde déjà comment pourrait ou devrait être la situation dans les semaines à venir. Les prochaines étapes seront discutées avec des épidémiologues et des scientifiques de la task force. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!