Football: La Suisse est à Genève avec l’intention de se rassurer

Publié

FootballLa Suisse est à Genève avec l’intention de se rassurer

Contre l’Espagne ce jeudi (20 h 45) à la Praille, l’équipe nationale pourra compter sur un stade plein.

par
Valentin Schnorhk
(Genève)
L’équipe de Suisse s’est entraînée à la Praille mercredi, à la veille de Suisse-Espagne.

L’équipe de Suisse s’est entraînée à la Praille mercredi, à la veille de Suisse-Espagne.

BASTIEN GALLAY / LAFARGUE PHOTOS SPORTS

Il n’y a sans doute pas meilleur endroit pour retrouver un semblant de confiance. L’histoire récente de l’équipe de Suisse à Genève est positive: en match officiel, elle a remporté chacun des six matches qu’elle a disputés au Stade de la Praille depuis son inauguration en 2003. De quoi nourrir un petit peu d’optimisme, avant d’y affronter l’Espagne en Ligue des nations jeudi (20 h 45).

«Genève nous a toujours souri, le public y est génial», atteste le milieu Remo Freuler. Il pourra compter sur un stade vraisemblablement plein (il ne restait que 1500 billets à vendre mercredi matin, alors que la rencontre contre le Portugal dimanche se disputera à guichets fermés). Signe que la Suisse sera soutenue, même s’il faut imaginer que l’Espagne, puis le Portugal ne seront pas en reste.

«L’ambiance est très bonne»

Sauf que voilà, l’esprit de la Cité de Calvin ne suffira pas à faire seul la différence et remettre l’équipe nationale sur le droit chemin, après ses deux défaites en Tchéquie et au Portugal. «Nous espérons que Genève nous réussira un peu mieux, mais nous ne pouvons pas seulement compter sur la chance, alerte le sélectionneur Murat Yakin. Nous devons mieux défendre, jouer de manière verticale et mettre l’intensité nécessaire.»

Ce sont là des éléments essentiels pour balayer la crise qui pointe le bout de son nez. Elle n’est pas encore prégnante, mais avec aucune victoire en 2022 (et surtout quatre défaites), plus grand-chose ne tourne vraiment rond. À un élément près, à en croire staff et joueurs: «L’ambiance dans l’équipe est très, très bonne», assure Yakin. Moment opportun, pour le démontrer aussi sur le terrain.

Ton opinion

25 commentaires