Actualisé 20.04.2006 à 09:58

La Suisse est en plein boum

Avec 9083 nouvelles sociétés inscrites durant le premier trimestre 2006 à la Feuille Officielle Suisse du Commerce, la Suisse entame l'année sur une nouvelle valeur record.

Ce chiffre représente 8,1 % de plus que durant la même période en 2005.

Un tel nombre de nouvelles entreprises n'avait jamais encore été enregistré pour un trimestre, souligne mercredi le spécialiste du recouvrement des créances Creditreform dans ses statistiques mensuelles. Parallèlement, 6236 firmes ont été radiées du registre entre le 1er janvier et le 31 mars, contre 6837 en 2005.

La hausse du nombre d'inscriptions et la chute des radiations permet à l'économie suisse d'atteindre une nouvelle valeur-record de la croissance nette, qui s'élève à 2847 pour le premier trimestre 2006. Ce chiffre est de 82 % supérieur à la valeur de comparaison pour l'année 2005, révèle Creditreform.

Obwald a le vent en poupe

Cette amélioration est très marquée en Suisse romande, ainsi que dans les régions de Berne, Zurich et en Suisse centrale. A ce titre, la baisse de la fiscalité à Obwald porte ses premiers fruits, puisque 89 nouvelles sociétés y ont été fondées durant le premier trimestre, soit 140 % de plus que durant la même période des années précédentes.

De son côté, la Suisse du Nord-Ouest, qui accuse une hausse de ses radiations conduisant à une chute de la croissance nette, est à la traîne. Enfin, le Tessin enregistre le seul recul de la croissance de ce classement: le nombre d'inscriptions des nouvelles firmes a été, durant les trois premiers mois de 2006, inférieur à la même période en 2005.

Faillites en hausse

De son côté, le nombre des faillites des entreprises est resté au premier trimestre légèrement inférieur au taux de l'an dernier. Entre janvier et mars 2006, 1199 sociétés ont été déclarées en faillite, soit 1,4 % de moins que durant la même période en 2005.

Mais les chiffres mensuels relativisent ces résultats: les insolvabilités ont crû en mars pour la première fois depuis six mois. Par ailleurs, les faillites des privés (613) ont atteint durant la même période leurs valeurs les plus élevées depuis 1997. Cela a fait grimper le taux trimestriel à un niveau record de 1541 faillites.

La Suisse romande et la région bernoise sont toutefois parvenues à tirer leur épingle du jeu, en enregistrant une baisse de 12,6 % et 37 % des faillites professionnelles. L'insolvabilité des privés a de son côté largement augmenté (& 13,9 % et & 17,8 %) dans ces deux régions, même si ces taux restent inférieurs à ceux enregistrés dans la région zurichoise (& 35,1 %) ou au Tessin (& 23,8 %). (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!