Adultère 2.0: «La Suisse est le pays des infidèles»

Actualisé

Adultère 2.0«La Suisse est le pays des infidèles»

AshleyMadison.com, plateforme spécialisée dans les rencontres extraconjugales, a été lancé lundi en Suisse romande. Rencontre avec Noel Biderman, PDG à la tête de ce sulfureux business.

par
Côme Gallet

Onze ans après le lancement de Ashleymadison.com, Noel Biderman s'attaque au marché romand. «Les aventures extraconjugales existent dans tous les pays du monde, peu importent les lois ou les coutumes. C'est dans l'ADN de l'être humain», justifie ce quadragénaire canadien souvent surnommé «l'homme le plus détesté sur le web».

La Suisse dans le top 3

Celui qui est aussi présenté comme «le roi de l'infidélité » justifie son implantation aux bords du Léman: «la Suisse est l'un de nos plus gros marchés. Le 2e ou le 3e proportionnellement au nombre d'habitants dans le pays. Et nous sommes ici seulement depuis deux ans, c'est pourquoi je peux dire que vous êtes le pays des infidèles.» Il explique ce succès par les personnes venant «pour le travail ou les affaires. Ils ne résident pas tous pour autant à Genève ou Zurich, mais à travers mon site, je leur offre un moyen simple et efficace de rencontrer de nouvelles personnes et de vivre de nouvelles expériences…»

Sponsor d'un club de hockey suisse?

Non content de s'ouvrir au marché helvétique, Noel Biderman envisage des sponsorings dans le pays, notamment avec des clubs de hockey: «C'est la période du lock-out (grève) en NHL (championnat nord-américain de hockey), nous voulons aider les équipes à rapatrier des joueurs en Europe, raconte l'homme qui a commencé sa carrière comme avocat et manager de sportifs. Le plus cher, pour faire venir les grands joueurs, est de payer l'assurance demandée par les clubs américains. Nous avons donc proposé de verser cette prime et en échange notre logo apparaît sur le maillot du club. Après réflexion, les Zurich Lions ont refusé le deal, mais nous sommes en négociations avancées avec un autre club prestigieux et riche. J'imagine que même si certains ne seront pas contents, les fans seront de notre côté, puisque c'est un moyen d'attirer les meilleurs joueurs et donc de faire gagner leur équipe.»

Sauveur de mariage autoproclamé

Alors qu'on pourrait l'accuser de détruire des couples en proposant son service de rencontres hors mariage, Noel Biderman affirme l'inverse, il permet d'éviter des divorces: «Les inscrits ne veulent pas divorcer, ils sont heureux en amour, avec leur famille, mais pas dans la chambre à coucher. Ainsi, je suis sûr de sauver plus de mariages que d'en casser, même si nous ne disposons pas de statistiques, qui seraient d'ailleurs très difficiles à obtenir.» Le sulfureux PDG d'AshleyMadison.com est un homme marié et père de deux enfants «trop jeunes pour que je leur explique mon travail». En revanche, ses relations avec sa femme ne se sont pas détériorées depuis la création de la plateforme il y a dix ans: «Elle n'est pas inscrite sur le site, mais si elle l'était je ne pourrais m'en prendre qu'à moi-même, si votre conjoint à une aventure c'est aussi votre responsabilité», confie Noel Biderman, qui assure «considérer l'amour et le sexe comme deux choses totalement distinctes».

Développements futurs

La plateforme de rencontres extraconjugales a ouvert en France juste avant la Suisse romande, soit relativement tard après d'autres pays européens comme le Royaume-Uni, l'Espagne ou l'Allemagne. «Lorsque j'ai lancé le site aux Etats-Unis en 2002, la plupart des gens me demandaient pourquoi je ne le faisais pas en France, raconte Noel Biderman. Je répondais que les Français n'ont pas besoin de moi, ils ont une sensibilité différente de la mentalité américaine en matière d'adultère. Maintenant, je leur apporte un site sécurisé et confidentiel qui ouvre la possibilité de vivre des aventures avec des personnes venant de Scandinavie, d'Amérique du Sud… Je pense que c'est le bon moment.» Interrogé sur la possibilité de s'étendre dans de nouvelles contrées, notamment les pays arabes, le quadragénaire se veut prudent: «Comme partout, il y a un marché dans ces pays, car le sexe est universel. Mais la situation est très compliquée là-bas et je ne voudrais pas qu'à cause de mon site une femme soit blessée ou battue. Je ne pense pas que je pourrais dormir si j'apprenais une chose pareille.»

Présent dans 25 pays

AshleyMadison.com a été créé le 14 février 2002 au Canada. Il s’agit de la première plateforme de rencontres extraconjugales exclusivement dédiée aux aventures pour les femmes et les hommes mariés. Elle compterait 16 millions de membres à travers 25 pays dans le monde. Le nom du site (Ashley et Madison) est composé des deux prénoms féminins les plus populaires en Amérique en 2002. Il garantit à ses utilisateurs le secret et la confidentialité de rigueur lorsque l'on vit une aventure. Pour encore plus de discrétion, une application pour smartphone a été lancée dernièrement.

Ton opinion