Systèmes de rémunération: La Suisse fait bonne figure
Actualisé

Systèmes de rémunérationLa Suisse fait bonne figure

La Suisse est très en avance en comparaison internationale en matière de réglementation des systèmes de rémunération.

C'est ce que montre un rapport du Conseil de stabilité financière (CSF) réalisé à la demande du G20. Contrairement à d'autres Etats, la Suisse a déjà mis en vigueur des règlements ou des mécanismes de surveillance appropriés.

Une évaluation complémentaire est prévue au 2e trimestre 2011. Il s'agira d'examiner la mise en oeuvre concrète, par les instituts financiers, des prescriptions nationales.

Lors de la création du CSF, tous les membres s'étaient accordés pour élaborer des règles équitables pour tous. Les principes du conseil visent à réduire les incitations à prendre des risques inconsidérés. Ce sont en effet des systèmes et mécanismes d'indemnisation inappropriés qui ont contribué au déclenchement de la crise des marchés financiers.

Le rapport arrive à la conclusion que la Suisse est très avancée dans la mise en oeuvre des principes du CSF, a précisé mercredi le Département fédéral des finances, qui a pris acte du rapport. Ce dernier met notamment en évidence la circulaire de l'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) sur les systèmes de rémunération, valable depuis le 1er janvier 2010. Cette circulaire vise à influencer durablement la pratique en matière de rémunération dans le secteur financier. (ap)

Ton opinion