Actualisé 15.06.2020 à 11:51

DéconfinementLa Suisse fête la réouverture des frontières avec ses voisins

Les autorités régionales de la zone trinationale franco-germano-suisse ont fêté la réouverture des frontières sur la Passerelle des Trois Pays qui enjambe le Rhin au nord de Bâle, entre Huningue (F) et Weil am Rhein (D).

Keystone 

La Suisse a rouvert ses frontières pour les ressortissants de l'UE et de l'AELE dans la nuit de dimanche à lundi. La libre circulation des personnes est à nouveau garantie, après trois mois d'interruption liée au Covid-19. L'événement a été dûment fêté.

La joie et le soulagement étaient palpables: les représentants des autorités suisses, françaises et allemandes ont célébré la réouverture des frontières lundi matin sur la Passerelle des trois pays, qui enjambe le Rhin au nord de Bâle. Pour la présidente du gouvernement de Bâle-Ville Elisabeth Ackermann, cet évènement a marqué «l'estime réciproque» existant dans cette région trinationale.

Le triangle helvético-franco-allemand enfin réunit

La «vie commune» du triangle helvético-franco-allemand a «douloureusement manqué» à la conseillère d'Etat verte, a-t-elle déclaré sur le pont reliant Huningue (F) à Weil am Rhein (D). Il s'agit maintenant d'empêcher à l'avenir une nouvelle fermeture de ce type et ce, à travers la collaboration transfrontalière, en faisant valoir les intérêts de la région auprès de Berne, Paris et Berlin.

Les représentants français et allemand ont eux aussi exprimé leur joie. Selon eux, la séparation a accru davantage encore le sentiment d'appartenance commune dans la région. «Nous ne sommes pas seulement voisins et partenaires, mais aussi amis», a-t-on pu entendre durant la célébration.

Les autorités régionales de la zone trinationale franco-germano-suisse ont fêté la réouverture des frontières sur la Passerelle des Trois Pays qui enjambe le Rhin au nord de Bâle, entre Huningue (F) et Weil am Rhein (D).

Les autorités régionales de la zone trinationale franco-germano-suisse ont fêté la réouverture des frontières sur la Passerelle des Trois Pays qui enjambe le Rhin au nord de Bâle, entre Huningue (F) et Weil am Rhein (D).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

La réouverture des frontières n'a entraîné aucune ruée, même si les passages de frontière ont été abondamment empruntés lundi matin, indique à Keystone-ATS l'Administration fédérale des douanes (AFD). L'autoroute reliant la Suisse à l'Allemagne à Rheinfelden (AG/D) a elle été particulièrement fréquentée.

«Un super bon sentiment»

Plus à l'est, applaudissements et vivats avaient déjà entouré il y a quelques semaines la suppression des barrières séparant Kreuzlingen (TG) et Constance (D) au milieu du parc binational qui longe le lac de Constance. Les maires des deux villes avaient chacun amené une bouteille de vin pour trinquer ensemble.

Les images de familles, de couples et d'amis séparés de part et d'autre des grillages avaient fait le tour du monde durant le semi-confinement.

Lundi, les commerces de Constance n'étaient pas encore pris d'assaut par des Alémaniques par les prix inférieurs de l'Allemagne. Magasins et restaurants y ont toutefois enregistré une plus grande fréquentation qu'habituellement pour un début de semaine. Le tourisme des achats reprendra de manière plus importante le week-end prochain.

Port du masque

En attendant, les visiteurs suisses se munissent de leur masque d'hygiène dès la frontière passée en train. Son port est également obligatoire en gare de Constance et dans de nombreux commerces allemands.

Entrée en vigueur à minuit, la réouverture des frontières exige en effet une part de flexibilité des Suisses. Dans les pays voisins, ils sont tenus de porter un masque dans les transports publics.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
99 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Bamboulé

16.06.2020 à 08:26

On fête la libre circulation du virus et des délinquants?

Hillibilly

16.06.2020 à 08:02

je vois pas de masque et moins de 2 mètres, plus des objets partagés... et pendant ce temps les restaurateurs doivent couper 50% de leur sièges ?

Charlie

16.06.2020 à 07:22

Non mais franchement fêté l'ouverture des frontières, ça vole bas. Vous fêterez quant le virus sera éliminée définitivement, en attendant un peu de retenue serai le bienvenue.