Escrime: La Suisse lâche son titre mais s'offre une médaille
Actualisé

EscrimeLa Suisse lâche son titre mais s'offre une médaille

Battue par l'Estonie en demi-finale de l'épée, l'équipe helvétique a su rebondir pour aller chercher le bronze face à l'Ukraine.

par
Bernard Morel
Montreux

L'équipe suisse masculine d'épée n'est pas parvenue à remporter un 4e titre européen de suite. Une malheureuse fin de demi-finale face à l'Estonie, alors que Max Heinzer menait encore de deux touches à 10 secondes de la fin, l'a privée d'une finale contre la France. Il a alors fallu se résoudre à lutter pour le bronze.

Maigre consolation, mais consolation quand même dans la mesure où cette victoire contre l'Ukraine (39-28) est venue compenser la frustration ressentie deux heures auparavant. «C'était important de terminer par une victoire, explique Fabian Kauter. Car ce n'est pas l'or qu'on a perdu, mais le bronze qu'on a gagné. On était détruits après le match contre l'Estonie et on a su réagir.»

On ne peut s'empêcher de se dire que la Suisse a raté quelque chose, hier à Montreux (VD). Dans sa demi-¬finale, elle a constamment mené au score. Sachant les qualités techniques et la force mentale de Max Heinzer, on se disait qu'il serait en mesure de gérer ce dernier assaut face à l'Estonien Nikolai Novosolov, même si ce dernier est un des meilleurs techniciens du circuit. Or, le Schwytzois a craqué sous la pression. «Max Heinzer nous a déjà gagné tant de matches en faisant la différence dans le dernier assaut qu'on ne va pas lui reprocher, cette fois, de s'être incliné», ¬reprend Fabian Kauter. C'est donc avec le sourire que les Suisses ont fini la journée. Comme les Français, qui ont facilement remporté la finale (45-32).

Ton opinion