Actualisé

ChirurgieLa Suisse leader des oublis en salle d'opération

Chaque année dans les hôpitaux suisses, quelque 150 patients quittent la salle d'opération avec un objet oublié dans leur corps. Le taux, élevé en comparaison, est à relativiser.

par
cam
De la compresse pour éponger les saignements jusqu'aux ciseaux: tout ce qui peut être oublié dans le patient a été recensé. (photo: dr)

De la compresse pour éponger les saignements jusqu'aux ciseaux: tout ce qui peut être oublié dans le patient a été recensé. (photo: dr)

Selon une statistique de l'OCDE (organisation de coopération et de développement économiques) relatée par «Le Matin Dimanche», la Suisse fait office de plus mauvaise élève parmi les 20 pays où le phénomène a fait l'objet d'une observation. Sur 100 000 hospitalisations, 11,6 cas ont été recensés dans notre pays, ce qui représente quelque 150 patients touchés par an.

Les auteurs de l'étude invitent toutefois à prendre ces chiffres avec des pincettes. «La Suisse n'est pas en mauvaise posture, elle relate simplement mieux ses erreurs», précise l'expert de l'OCDE Niek S. Klazinga. Au niveau des réactions des principaux concernés, l'association suisse des cadres en salle d'opération (LOPS) évoque des chiffres «réalistes». L'association professionnelle des techniciens de salle d'opération se montre en revanche surprise par ces statistiques élevés, assurant «faire du mieux pour la sécurité des patients».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!