Actualisé

La Suisse lève l'embargo sur les importations de bovins

La Suisse lève partiellement l'embargo qui frappe les importations de viande britannique depuis le 7 août pour cause de fièvre aphteuse.

Elle s'adapte au fait que plus aucun cas de la maladie n'a été détecté outre-Manche depuis le 30 septembre.

Cette décision s'inscrit dans la foulée directe de celle prise vendredi par l'Union européenne (UE), a indiqué mercredi l'Office vétérinaire fédéral (OVF) dans un communiqué. Les importations de viande et sous-produits d'origine bovine, ovine, caprine et porcine ainsi que de gibier sont à nouveau autorisées, sous réserve de «conditions strictes».

Nombreuses règles

Ces dernières portent sur l'abattage, l'identification, le transport et le stockage, a précisé l'OVF. Il faut notamment que les bêtes tuées n'aient pas été amenées dans l'élevage depuis moins de 21 jours. Ces animaux doivent en outre avoir été gardés pendant les trente derniers jours au même endroit.

La levée de l'embargo exclut pour l'heure la région la plus touchée par la maladie animale, dans le sud-est de l'Angleterre, là où sont apparus les premiers cas il y a plus de deux mois. L'importation d'animaux vivants reste en outre interdite.

Depuis le début de la «crise» liée à la fièvre aphteuse, Berne calque ses positions sur Bruxelles. La maladie n'est pas transmissible à l'homme, mais cause des dommages financiers importants aux éleveurs.

L'organisation nationale des paysans britanniques (la National Farmer's Union) a chiffré récemment à quelque 100 millions de livres sterling (240 millions de francs) les pertes induites par la fièvre aphteuse. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!