Electricité: La Suisse mal équipée en cas de longue pénurie
Actualisé

ElectricitéLa Suisse mal équipée en cas de longue pénurie

Dans le cas d'une longue pénurie d'électricité, la Suisse serait mal équipée.

La collaboration intercantonale et celle entre les cantons et les organes fédéraux est lacunaire. C'est le constat de l'exercice du Réseau national de sécurité 2014 (ERNS 14). Pandémie de grippe et pénurie d'électricité. Voilà le scénario de cette mise en situation qui devait tester les capacités de coordination, ainsi que les moyens à disposition des partenaires engagés au sein du Réseau national de sécurité pour faire face à une situation de crise nationale majeure. L'exercice s'est déroulé du 3 au 21 novembre 2014.

Des représentants de la Confédération, des cantons et de l'armée ont présenté jeudi à Interlaken le rapport final qui établit que «les conséquences d'une pénurie d'électricité sont bien plus graves que celles entraînées par la panne d'électricité elle-même ou par une pandémie. Elle suffirait ainsi à créer une situation d'urgence». Les plans d'intervention actuels ne seraient pas suffisants.

L'ERNS 14 a également mis en lumière quelques lacunes dans la collaboration et la coordination. Par exemple, toutes les structures et procédures nécessaires ne sont pas encore intégralement abouties, connues et rodées pour assurer la coordination nationale. Le Réseau national de sécurité dans son ensemble s«est cependant révélé à même de remplir l«essentiel de ses missions.

Quelque 16 recommandations

Le rapport recommande une série de 16 mesures qui permettraient de mieux maîtriser des situations de crise. Il conclut également qu'il faut poursuivre ces scénarios catastrophes afin d'appuyer la formation et l'entraînement des partenaires du RNS et de garantir une bonne collaboration en situation d'urgence.

Le Conseil fédéral a pris connaissance des conclusions de ce rapport et a en outre chargé conjointement le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) et la Chancellerie fédérale d'analyser l'organisation et la planification d'exercices de grande ampleur pour les années à venir, annonce jeudi le DDPS dans un communiqué.

Le Conseil fédéral et les cantons ont décidé de pérenniser les structures du Réseau national de sécurité au terme de sa phase pilote à fin 2015 puisqu'il s'agit d'un outil adéquat permettant à la Confédération et aux cantons de dialoguer et de se coordonner face aux principaux enjeux sécuritaires. (ats)

Ton opinion