Actualisé 02.04.2013 à 12:56

PrécisionLa Suisse modélisée en 3D et en altitude

Toute la Suisse est désormais modélisée numériquement en haute résolution, y compris les régions au-dessus de 2000 m d'altitude.

Cette innovation technologique ouvre des perspectives dans l'étude des dangers naturels et du climat, précise mardi l'Office fédéral de la topographie swisstopo.

Installé depuis peu, ce modèle altimétrique numérique haute résolution actualisé est la dernière pièce manquante à un modèle de terrain désormais complet, baptisé swissALTI3D. Il présente la surface de la Suisse et du Liechtenstein sans végétation ni constructions. Mis à jour selon un cycle de six ans, ce modèle permet de comparer l'évolution des paysages dans leur troisième dimension, l'altitude.

Le modèle altimétrique disponible jusqu'à aujourd'hui était déjà un instrument de planification important dans les domaines de l'aménagement du territoire, des télécommunications et de la foresterie. Il était également utilisé comme jeu de données dans des systèmes d'informations géographiques, comme base de visualisations en 3D et pour de nombreuses autres applications.

Grâce à une meilleure résolution - avec une trame de 2 m - et à une précision altimétrique de 1 m, de nouvelles possibilités d'application s'ouvrent aujourd'hui. Swisstopo cite la possibilité d'étudier et de cartographier les risques naturels, ou encore d'effectuer des calculs et simulations plus précis de chutes de pierres, de coulées boueuses et d'avalanches.

Ce modèle altimétrique numérique constituera aussi une aide précieuse pour le système mondial d'observation du climat (SMOC) dans le domaine des glaciers. C'est une des raisons pour lesquelles l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MeteoSuisse a largement participé à son financement. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!