Santé: La Suisse n'a pas réussi à éradiquer la rougeole
Actualisé

SantéLa Suisse n'a pas réussi à éradiquer la rougeole

La stratégie de vaccination et de prévention a été largement entendue mais la bataille n'est pas encore gagnée.

Keystone/Illustration

Début février, la rougeole se répandait à nouveau en Suisse. L'Office fédéral de la santé publique annonçait 21 nouveaux cas. Des enfants et des adultes ont été touchés.

Depuis 2014, les infections ont repris une courbe ascendante: de 22 cas, elles ont augmenté à 36 cas en 2015 et à 70 en 2016.

La maladie est considérée comme éradiquée lorsqu'un cas sur une population d'un million de personnes est signalé. Soit, pour la Suisse, un maximum de 8 malades par an.

Genève exemplaire

La stratégie mise en place entre 2011 et 2015 a permis d'améliorer la couverture de base de la population. L'OMS a fixé un objectif de 95% de la population vaccinée pour éradiquer le virus. Genève est le seul canton à y être parvenu.

Le rapport analysant la stratégie remarque que des progrès importants ont été réalisés dans les cantons qui avaient jusqu'à présent un taux de couverture faible. Ainsi, dans celui d'Appenzell Rhodes-Intérieures, ce taux est passé de 50%, en 2008, à 84%, en 2014. A Obwald, l'évolution a été de 82%, en 2012, à 90%, en 2015.

Chez les jeunes adultes (20-29 ans), il est passé de 77% à 87%. Les enfants de moins de 2 ans sont désormais couverts à 87% et les adolescents de 16 ans à 92%.

Médecins peuvent mieux faire

La campagne de prévention a donc été largement entendue, estime le Conseil fédéral. Il salue l'engagement des cantons, notamment dans le cadre de l'école obligatoire. Plusieurs mesures ont été mises en place, comme des informations aux parents, le contrôle du statut vaccinal ou des offres de rattrapage gratuit. Ce type d'actions a été moins fréquent auprès des crèches et de la population en général.

Les médecins de premier recours et les médecins scolaires pourraient s'investir davantage pour éviter une nouvelle flambée de la maladie, estime le gouvernement. Il souhaite que le contrôle des carnets de vaccinations devienne plus systématique, afin de repérer les personnes qui n'ont eu qu'une dose. A ce titre, le carnet électronique pourrait devenir un outil précieux.

Les médecins de famille réclament de leur côté une incitation financière pour le travail supplémentaire de contrôle et de conseil concernant les vaccinations. Cet aspect, ainsi qu'une meilleure formation des infirmiers et des médecins, fait partie de la stratégie nationale de vaccination lancée en janvier.

Une des maladies les plus contagieuses

La rougeole est l'une des maladies infectieuses les plus contagieuses. Sans complications, elle dure entre cinq et dix jours. En cas de complications, la maladie peut s'étendre sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Selon l'OFSP, la complication la plus fréquente est une pneumonie.

En Europe, pour 3000 malades déclarés, on ne déplore qu'un seul cas fatal. En revanche, au plan mondial, la rougeole tue environ 158'000 personnes chaque année. Ces cas sont principalement dus à des complications liées à une pneumonie ou à une encéphalite. Deux doses de vaccin sont nécessaires pour une protection complète. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion