Simonetta Sommaruga: «La Suisse n'a pas voté sur Schengen-Dublin»
Actualisé

Simonetta Sommaruga«La Suisse n'a pas voté sur Schengen-Dublin»

Après le «oui» à l'initiative contre l'immigration de masse, la conseillère fédérale a dû expliquer à ses homologues européens comment se poursuivraient les relations Suisse-UE.

A son arrivée à Bruxelles lundi, la cheffe du Département fédéral de justice et police a tenu à rappeler le message qu'elle veut faire passer lors de la réunion des ministres européens de l'Intérieur. «Les citoyens suisses ont voté sur la libre circulation des personnes et non sur les accords de Schengen et Dublin», a déclaré Simonetta Sommaruga, qui ne voit pas de lien entre le texte de l'initiative et les accords de Schengen et Dublin. Mais ce n'est pas l'avis de certains cercles à Bruxelles.

Depuis l'introduction de Schengen, les contrôles de routine aux frontières ont disparu. L'accord de Dublin détermine pour sa part quel Etat doit traiter les demandes d'asile. Avec l'adoption de l'initiative, la Suisse devrait introduire des quotas pour les requérants d'asile.

«Le Conseil fédéral avait dit avant la votation déjà que la Suisse respecterait le droit international», a commenté la cheffe du Département fédéral de justice et police, sans plus de précisions.

En marge de la réunion, Mme Sommaruga doit avoir des entretiens bilatéraux avec les ministres de l'Intérieur de la France, de l'Italie, du Portugal, de la Croatie et de la Grèce. (ats)

Ton opinion