Genève: La Suisse n'est plus indemne de brucellose

Actualisé

GenèveLa Suisse n'est plus indemne de brucellose

Pour la première fois depuis 2001, un porc a été contaminé par la brucellose en Suisse, plus précisément dans le canton de Genève.

On ignore pour l'instant comment la maladie a été introduite, selon l'Office vétérinaire fédéral (OVF). Le risque d'une transmission à l'homme est très faible, a précisé mardi à l'AP Marcel Falk, son porte-parole.

Le porc genevois contaminé présentait des problèmes de fertilité, avant de décéder d'une péritonite. C'est la raison pour laquelle des analyses ont été effectuées: elles ont permis de constater une brucellose. L'élevage concerné a été placé sous séquestre et des analyses seront effectuées sur les autres animaux. Ceux qui sont infectés seront abattus. Bien cuite, leur viande ne présente pas de danger pour l'homme, ont cependant souligné les experts.

Chaque bactérie du type «brucella» est spécifique à une espèce animale. Elle touche principalement les bovins, les moutons, les chèvres et les porcs. En revanche, l'homme peut être contaminé par n'importe quelle espèce: il s'infecte par ingestion de produits laitiers non pasteurisés ou par contact direct avec les sécrétions de l'animal malade, venant par exemple de l'urine ou du placenta. Le risque de transmission à l'homme est très faible et nécessite pratiquement un contact avec les animaux, a souligné Marcel Falk. Chez l'homme, la maladie se caractérise par une forte poussée de fièvre, mais ne se transmet pas de personne à personne.

On ignore comment la brucellose a été introduite dans cet élevage. Deux hypothèses sont possibles, selon les experts fédéraux: soit par l'achat d'un animal contaminé, soit par contact avec des sangliers. Les porcs genevois sont en effet détenus en plein air et des contacts avec leurs cousins sauvages ne peuvent pas être exclus.

L'OVF a lancé un appel aux éleveurs de porcs: ils doivent faire preuve de vigilance et signaler tous les cas suspects à leur vétérinaire. Chez le porc, la maladie provoque des avortements et des troubles de la fertilité. (ap)

Ton opinion