Actualisé 23.09.2020 à 14:18

CoronavirusLa Suisse n’a recensé aucun nouveau décès en 24 heures

Durant les dernières 24 heures, 437 cas supplémentaires de Covid-19 ont été enregistrés et 15 malades ont été hospitalisés.

Un patient atteint du Covid-19 dans l’unité de soins intermédiaires du CHUV.

Un patient atteint du Covid-19 dans l’unité de soins intermédiaires du CHUV.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La Suisse enregistre mercredi 437 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Aucun décès supplémentaire n’est à déplorer et 15 malades ont été hospitalisés.

L’OFSP dénombrait 1095 nouveaux cas entre vendredi et lundi et 286 mardi. Durant les dernières 24 heures, les résultats de 12’896 tests conventionnels ont été transmis, indique l’OFSP.

Le taux de positivité s’élève mercredi à 3,38%, contre 3,60% la veille. Sur les deux dernières semaines, le pays compte 63,9 nouvelles infections pour 100’000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, le total des décès s’élève à 1773 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 4798. Au total, 51’101 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur 1’300’092 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein.

Le pays dénombre par ailleurs 3610 personnes en isolement et 7351 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 13’115 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Plus de 971’000 décès dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a contaminé officiellement plus de 31,6 millions de personnes dans le monde, dont plus de 5 millions en Europe, selon un bilan réalisé par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 13h00. Au moins 971’677 décès ont été recensés dans le monde et 21’641’500 personnes sont aujourd’hui considérées comme guéries.

En Europe, 5’000’421 cas ont été recensés pour 227’130 décès, dont plus de la moitié en Russie (1’122’241 infections, 19’799 morts), en Espagne (682’267, 30’904), en France (502’541, 31’416) et au Royaume-Uni (403’551, 41’825).

Sur la journée de mardi, 5916 nouveaux décès et 309’117 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 1085 nouveaux morts, les États-Unis (838) et le Brésil (836).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 200’818 décès pour 6’897’495 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Après les États-Unis, les pays les plus endeuillés sont le Brésil avec 138’108 morts pour 4’591’604 cas, l’Inde avec 90’020 morts (5’646’010 cas), le Mexique avec 74’348 morts (705’263 cas), et le Royaume-Uni avec 41’825 morts (403’551 cas).

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
347 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

LuLu

24.09.2020 à 08:28

Ah, voilà le tirage du tiercé du jour !

jlc

24.09.2020 à 07:12

Je suis heureux que les masques n'empêche en rien la crise de confiance envers l'administration et leurs fidèles soutiens médiatiques ! Fini de rigoler, vu que les bas de laine des états sont vides, on va voir quelle état on kes reins solides ou pas ! On regarde qui survit après le massacre de l'économe...

Bmdoublewaypoivrayetoilay

23.09.2020 à 17:44

COMMENTAIRE QUI MET TOUT LE MONDE DACCORD : - les frontaliers: nous sommes indispensables et on fait les jobs que vous ne voulez pas et pour lesquels il n’y a pas de suisses disponibles. - Suisses : on en a marre, les frontaliers nous prennent nos boulots ! Solution : vu que l’initiative UDC de limitation prévoit la priorité aux suisses pour les Job que les suisses veulent exercer, si l’initiative passe ils ne pourront plus dire que les frontaliers leur prennent leurs boulots. Vu que l’initiative UDC de limitation prévoit également que dans les secteurs dans lesquels il y a un manque de main d’œuvre locale, les étrangers pourront être embauchés avec des quotas (quotas de 100% si aucun suisse ne veut ce travail, pourquoi pas non?) Du coup, les suisses ne pourront plus dire qu’on leur prends leur boulot, les frontaliers RÉELLEMENT INDISPENSABLES au bon fonctionnement de la Suisse seront là et feront réellement les « jobs que les suisses ne veulent pas faire » CQFD, de rien