La Suisse ne veut pas de la pub européenne alcoolisée
Actualisé

La Suisse ne veut pas de la pub européenne alcoolisée

Plus libérale en matière de publicité, Bruxelles veut imposer
sa pratique à la Suisse. La résistance s'organise.

La question de la publicité pour l'alcool, la politique et la religion avait fait grand bruit l'an dernier lors de la révision de la loi sur la radio et la télévision avant d'aboutir à un quasi statu quo. En décembre, le parlement sera forcé de rouvrir implicitement le débat, en examinant l'accord MEDIA que la Suisse est appellée à passer avec l'Union européenne. Ce texte règle principalement la participation suisse au programme européen de promotion cinématographique jusqu'en 2013. Le problème est que pour participer à MEDIA la Suisse devra appliquer dès fin 2009 une disposition de la directive «Télévision sans frontière». Ce texte soumet les fenêtres publicitaires diffusées en Suisse par les chaînes de TV étrangères uniquement à la législation du pays d'origine. En clair: des pubs interdites pourraient faire leur apparition sur M6 ou SAT 1 sans que Berne n'ait son mot à dire. Par extension, les chaînes suisses pourraient aussi demander de telles autorisations. La Commission de politique extérieure du Conseil des Etats a demandé hier au gouvernement de renégocier l'accord pour ne pas sacrifier la «retenue» des pubs suisses.

(Martial Messeiller)

Ton opinion