La Suisse offre un digne adieu à Köbi
Actualisé

La Suisse offre un digne adieu à Köbi

Après les défaites contre la République tchèque et la Turquie, la Nati a réussi sa sortie en battant le Portugal (2-0).

Face à des Lusitaniens qui alignaient huit remplaçants par rapport à leur équipe-type (même neuf de la 41e à la 71e minute), la Nati a remporté son premier match dans un Euro (en neuf tentatives). Magnin et consorts ont ainsi offert un cadeau de départ digne de ce nom à Köbi Kuhn. Ému, le Zurichois n'a pu retenir son émotion devant le tonnerre d'applaudissements venus des tribunes quand les joueurs suisses ont déployé une banderole où l'on pouvait lire: «Merci Köbi». Un vrai adieu aux armes pour un homme qui aura passé 73 matches sur le banc helvétique (32 victoires, 18 nuls et 23 défaites).

En grand seigneur, Kuhn a voulu partager l'émotion de son dernier match en titularisant un autre retraité du foot international: Pascal Zuberbühler. Irréprochable dans son rôle de doublure depuis 2008, mais aussi dans celui de conseiller spécial de Benaglio, le Thurgovien a été digne du cadeau. Faisant preuve de son habituel charisme, le désormais ex-gardien de Xamax a réalisé plusieurs parades décisives. Zubi a tout de même eu un blanc à la 24e, Senderos le palliant sur sa ligne. Sans oublier le poteau de Nani à la 53e. Zubi a eu ce brin de réussite qui lui a permis de construire sa légende, lui qui n'aura encaissé aucun but en 5 matches dans une phase finale de Mondial ou d'Euro. Chapeau!

David Cherix, Bâle

Suisse - Portugal 2-0 (0-0)

Parc Saint-Jacques, Bâle: 42 500 spectateurs.

Arbitre: Plautz (Aut).

Buts: 71e Yakin 1-0, 83e Yakin 2-0.

Suisse: Zuberbühler; Lichtsteiner, Müller, Senderos, Magnin (cap.); Behrami, Fernandes, Inler, Vonlanthen (61e Barnetta); Yakin (86e Cabanas), Derdiyok.

Portugal: Ricardo; Miguel, Pepe, Bruno Alves, Paulo Ferreira (41e Ribeiro); Fernando Meira, Veloso (71e Moutinho), Raul Meireles; Quaresma, Helder Postiga (74e Almeida), Nani.

Ton opinion