Décès d'Anne-Marie Blanc: «La Suisse perd une Grande Dame»

Actualisé

Décès d'Anne-Marie Blanc«La Suisse perd une Grande Dame»

Le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz a rendu hommage samedi à l'actrice Anne-Marie Blanc, décédée jeudi à l'âge de 89 ans.

«Nous ne perdons pas seulement la 'Grande Dame' du film et du théâtre suisse, mais aussi une figure représentative de la scène culturelle helvétique».

Le conseiller fédéral rappelle qu'en interprétant en 1941 «Gilberte de Courgenay» dans le film de Franz Schnyder, Anne-Marie Blanc n'était pas seulement devenue l'idole nationale de la génération d'alors, mais aussi une star d'une époque qui a gagné sa célébrité bien au-delà des frontières. La commédienne a tenu presque tous les rôles classiques dans plus de 200 théâtres et plus de 30 films et a reçu en 1986 le prestigieux prix Hans-Reinhart.

Pour Hans-Rudolf Merz, «Anne-Marie Blanc a incarné le rôle de Gilberte jusque dans le présent, au travers de divers engagements avec des régisseurs du nouveau cinéma suisse, où elle a démontré sa diversité et son courage à se confronter à la scène culturelle moderne». A 85 ans, elle montait encore sur les planches du Schauspielhaus de Zurich, là où elle avait débuté sa carrière.

(ats)

Ton opinion