Grippe porcine: La Suisse peut annuler ses commandes de vaccins superflus
Actualisé

Grippe porcineLa Suisse peut annuler ses commandes de vaccins superflus

La Suisse a commandé une dizaine de millions de doses de vaccins contre la grippe porcine en trop. Une partie des commandes pourront être annulées. Quelque 5,3 millions d'entre elles n'ont en effet pas encore été livrées.

Pour honorer ces contrats, la Confédération devrait débourser des dizaines de millions de francs. Mais les fabriquants de vaccins vont montrer de la souplesse, assurent-ils.

Une modification du contrat avec l'Office fédéral de la santé (OFSP) est en discussion, a confié vendredi Urs Kientsch, porte- parole de GlaxoSmithKline, interrogé par l'ATS. Un accord est à bout touchant, a-t-il précisé, refusant toutefois d'entrer dans les détails.

La situation a changé de fond en comble depuis que le vaccin a été commandé, explique M. Kientsch. Contrairement à ce qu'on avait pensé dans un premier temps, une seule injection est nécessaire pour être immunisé contre le virus A/H1N1, et non deux.

Novartis a tout livré

GlaxoSmithKline livre le vaccin Pandemrix. Les vaccins Celtura et Focetria viennent eux de Novartis. Toutes les doses commandées par la Suisse ont été livrées. La question d'une annulation ne se pose donc pas, a indiqué à l'ATS Satoshi Sugimoto, porte-parole du groupe bâlois.

En tout, la Suisse a commandé 13 millions de doses de vaccin, pour une facture totale de 84 millions de francs. Trois millions d'entre elles ont été distribuées aux cantons. (ats)

Ton opinion