La Suisse peut faire le poids face à l'Allemagne
Actualisé

La Suisse peut faire le poids face à l'Allemagne

Malgré le forfait probable de Patrick Müller, son défenseur le plus expérimenté, Köbi Kuhn assure que l'équipe de Suisse peut tenir le choc mercredi à Düsseldorf devant l'Allemagne.

«Nous affrontons l'une des toutes meilleures équipes du monde. Le renom de l'adversaire suffit à lui seul: mes joueurs donneront tout, explique-t-il. Ils sauront vendre leur peau le plus chèrement possible !»

«Nous devons nous inspirer de notre dernière demi-heure contre le Brésil, poursuit Köbi Kuhn. Avec un brin de réussite, ce match aurait pu basculer en notre faveur. Même si elle ne revêt aucun enjeu, cette rencontre contre l'Allemagne a autant de valeur à mes yeux qu'un match qualificatif. Nous avons bâti un programme ambitieux jusqu'à l'Euro 2008: le Brésil en novembre dernier, l'Allemagne mercredi, l'Argentine normalement au mois de juin et les Pays-Bas en août. J'exige de mes joueurs qu'ils soient tout simplement à la hauteur de l'événement.»

Un dispositif plus prudent

A Düsseldorf, face à un adversaire qui entend refaire le plein de confiance avant un déplacement délicat à Prague dans le cadre du tour préliminaire de l'Euro 2008, Köbi Kuhn devrait adopter un dispositif plus prudent que face au Brésil. Toujours à la recherche d'un attaquant vraiment capable d'épauler Frei, le coach national pourrait aligner Dzemaili aux côtés de Vogel dans un système en 4-4- 1-1. Même s'il a retrouvé un temps de jeu plus conforme à ses aspirations au Betis Séville, Vogel risque de souffrir face au duo Ballack/Frings. L'apport de Dzemaili à la récupération ne serait pas de trop.

Fidèle à son habitude, Köbi Kuhn n'a pas dévoilé ses intentions à la veille de la rencontre. Il n'a même pas donné le nom du gardien qui débutera le match, Benaglio et Coltorti devant jouer chacun une mi-temps. Il semble toutefois acquis que Patrick Müller ne jouera pas. Souffrant d'une angine, le Genevois devrait prendre place dans les tribunes. L'axe central sera ainsi formé de Senderos et de Grichting. Les deux hommes avaient déjà été associés par le passé, l'an dernier à Glasgow lors de la victoire 3-1 face à l'Ecosse.

Quatre attaquants en forme

Mais à Düsseldorf, l'opposition sera plus relevée pour le Genevois et le Valaisan. Le sélectionneur allemand Joachim Löw entend faire jouer ses quatre attaquants contre la Suisse: Klose et Hanke pour commencer, puis Kuranyi et Gomez en cours de match. Personne n'ignore les qualités de Klose, le meilleur buteur de la dernière Coupe du monde. Celles de ses trois compères sont également très grandes. Ainsi le week-end dernier, Hanke avec Wolsfburg, Kuranyi avec Schalke 04 et Gomez avec le VfB Stuttgart furent fort brillants en Bundesliga.

«On connaît la grande force des Allemands: ils ne lâchent rien», lance Ludovic Magnin. Surtout dans une rencontre qui se disputera à guichets fermés (51 500 spectateurs) dans cette nouvelle enceinte de la LTU Arena. Après le coup d'arrêt contre l'Autriche et la défaite face au Brésil, le Vaudois de Stuttgart espère que ce derby permettra à l'équipe de Suisse «de continuer de grandir». «Une chose est sûre, ajoute-t-il. Cette rencontre ne se disputera pas sur le rythme d'un match amical». On peut compter sur lui pour y veiller.

Les équipes:

Allemagne: Lehmann; Friedrich, Mertesacker, Metzelder, Lahm; Schneider, Frings, Ballack, Schweinsteiger; Klose, Hanke.

Suisse: Coltorti; Philipp Degen, Senderos, Grichting, Magnin; Behrami, Dzemaili, Vogel, Barnetta; Margairaz; Frei.

Arbitre: Bossen (PB). Coup d'envoi: 20 heures.

(ats)

Ton opinion