Armement: La Suisse pourra tester l'effet de méga-bombes
Actualisé

ArmementLa Suisse pourra tester l'effet de méga-bombes

L'objectif est de jeter les bases d'une protection des infrastructures. Le premier essai d'envergure est prévu en 2019 en Suède.

Heureusement les bombes de plusieurs tonnes ne sont pas aussi courantes...

Heureusement les bombes de plusieurs tonnes ne sont pas aussi courantes...

WikiCommons/CC BY-SA 3.0

La Suisse participera à un programme multilatéral réunissant l'Allemagne, la Norvège, la Suède et les États-Unis pour protéger les troupes et les infrastructures contre les effets des armes. Le Conseil fédéral a donné vendredi son feu vert à l'accord qui permettra des essais communs avec des bombes de plusieurs tonnes.

Des tests sont indispensables afin de mieux évaluer les dommages que causeraient d'importantes charges explosives aux infrastructures et bâtiments. Or, des essais à grande échelle ne sont pas envisageables en Suisse ni dans les pays voisins.

Partage direct des résultats

Le premier essai d'envergure, qui devrait avoir lieu en 2019 en Suède, permettra aux États signataires d'effectuer des travaux de recherche sur les sujets qui les intéressent en priorité. Le partage direct des résultats des essais permettra à la Suisse de bénéficier de l'expérience internationale en matière de protection contre les effets des armes.

L'objectif est de jeter les bases d'une protection des infrastructures. Cela vaut notamment lorsqu'il s'agit d'héberger les citoyens suisses en mission à l'étranger, par exemple les diplomates.

L'accord sera signé par le directeur général de l'armement. Il entrera en vigueur avec la signature de tous les États participants et restera valable pendant quinze ans. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion