Football - La Suisse prend rendez-vous pour Rome
Actualisé

FootballLa Suisse prend rendez-vous pour Rome

Victorieuse 4-0 en Lituanie mardi, l’équipe nationale jouera la 1re place en Italie en novembre. Breel Embolo a inscrit un doublé.

par
Valentin Schnorhk
(Vilnius)
Breel Embolo, ici à la lutte avec Linas Megelaitis, a été décisif pour la Suisse.

Breel Embolo, ici à la lutte avec Linas Megelaitis, a été décisif pour la Suisse.

AFP

Il y aura une «finale» le 12 novembre à Rome. La Suisse a gagné le droit d’y jouer la première place qualificative à la Coupe du monde 2022 contre l’Italie, en faisant le nécessaire attendu contre la Lituanie à Vilnius mardi. Elle a échappé au piège du petit synthétique du LFF Stadium en s’imposant aisément 4-0.

Ce déplacement victorieux a eu son symbole: Breel Embolo. L’attaquant du Borussia Mönchengladbach aura été l’homme de ce rassemblement d’octobre, après ses deux passes décisives contre l’Irlande du Nord (2-0) samedi. Pour sa 50e sélection, le Bâlois de 24 ans a inscrit un doublé, qui fait oublier ses quelques ratés de sa 49e cape. C’est lui qui a débloqué la rencontre, pour le plus grand soulagement de l’équipe de Suisse.

On jouait alors la 31e minute, et sur un corner sortant de Xherdan Shaqiri, il surgissait pour expédier dans le but une tête puissante. C’est en revanche avec moins de décision qu’il a mis le troisième, également après un corner de Shaqiri: profitant de la déviation au premier poteau de Fabian Schär, il s’emmêlait quelque peu les pinceaux avant de trouver la faille. Juste avant la pause: idéal pour passer le reste du match au chaud.

Le premier pour Steffen

Car entre-temps, Renato Steffen avait également marqué de son empreinte et de son pied gauche la partie, inscrivant son premier but sous le maillot national. Sur un long ballon de Schär, il profitait des imprécisions de la défense et du portier Ernestas Setkus pour lober ce dernier (42e). De quoi «venger» Shaqiri, puisque le capitaine du soir avait déjà failli punir une sortie manquée du gardien lituanien, mais sa frappe était sortie sur la ligne par le défenseur Benas Satkus (7e).

Ne serait-ce que comptablement, la prestation de l’équipe de Murat Yakin est donc accomplie. Le sélectionneur n’a d’ailleurs toujours pas encaissé le moindre but en match officiel depuis son intronisation. Même si la défense suisse a été un peu moins imperméable que contre l’Irlande du Nord: Lasickas (13e) ou Novikovas (25e) ont ainsi manqué le cadre sur des situations intéressantes. Un manque d’intensité défensive, peut-être induit par les conditions hivernales de Vilnius (où le thermomètre frôlait le zéro degré).

Cela n’a finalement pas été sanctionné. Aussi parce que la Suisse demeurait pressante et installée dans le camp adverse: elle aurait déjà pu ouvrir le score par Zuber ou Rodriguez, avant qu’elle ne soit finalement libérée par Embolo. Et même si Mario Gavranovic a mis le 4-0 en toute fin de match, l’équipe nationale peut avoir un petit regret: si elle avait enfoncé encore plus le clou (Vargas a par exemple touché le poteau), elle aurait pu se rapprocher de l’Italie, au niveau de la différence de buts (+11 pour la Nazionale, +9 pour la Suisse). Et à deux matches du terme des qualifications, cela pourrait compter. Mais il existe un moyen d’éviter les calculs: en gagnant à Rome.

Lituanie - Suisse 0-4 (0-3)

LFF Stadium (Vilnius), 1000 spectateurs (dont 150 Suisses). Arbitre: M. Martins (Por).

Buts: 31e Embolo 0-1. 42e Steffen 0-2. 45e Embolo 0-3. 93e Gavranovic 0-4.

Lituanie: Setkus; Baravykas, Setkas, Girdvainis (89e Gaspuitis), Barauskas; Slivka (46e Verbickas), Megelaitis (89e Armanavicius); Lasickas, Cernych (83e Veliulis), Novikovas; Laukzemis (46e Kazlauskas). Sélectionneur: Valdas Ivanauskas.

Suisse: Sommer; Widmer, Schär, Elvedi, Rodriguez (46e Garcia); Sow, Freuler; Steffen (68e Fassnacht), Shaqiri (76e Gavranovic), Zuber (68e Vargas); Embolo (89e Itten).Sélectionneur: Murat Yakin.

Notes: La Suisse sans Zakaria (suspendu), Akanji, Mbabu Xhaka et Seferovic (blessés).

La Bulgarie troisième

La Bulgarie a pris la troisième place du groupe après s’être imposée 2-1 contre l’Irlande du nord, mardi soir. Les Nords-Irlandais avaient pourtant ouvert la marque grâce à Washington, dès la 35e minute. Mais une deuxième mi-temps mieux maîtrisée par les Bulgares a permis à Nedelev d’inscrire un doublé (53e et 63e).

Avec 8 points, la Bulgarie devance l’Irlande du Nord de 3 points, mais compte un match en plus. Et le dernier match des hommes de Yasen Petrov aura lieu le 15 novembre en Suisse, alors que les Irlandais recevront la Lituanie, le 12, et l’Italie le 15. Mais personne ne pourra dépasser l’Italie et la Suisse.

Ton opinion

20 commentaires