Arosa Challenge: La Suisse profite de sa défense NHL
Actualisé

Arosa ChallengeLa Suisse profite de sa défense NHL

Après la Deutschland-Cup au mois de novembre et un résultat d'ensemble plutôt positif, l'équipe de Suisse de hockey effectue son deuxième rassemblement de la saison.

Depuis mardi, Sean Simpson et sa troupe sont à Arosa pour l'Arosa Challenge, une compétition à laquelle participent également la Biélorussie, la Norvège et la Slovaquie. Les Helvètes se frotteront à la Biélorussie vendredi soir (19h45), avant de défier la Slovaquie ou la Norvège samedi (15h45/RTS deux).

Dans la station grisonne, le sélectionneur a choisi de composer la meilleure défense possible en convoquant «ses» cinq joueurs de NHL. Streit, Josi, Diaz, Sbisa et Weber ont tous répondu à l'appel du coach national et complètent une arrière-garde forte de Bezina, Seger et Julien Vauclair. Sur le papier, difficile de faire mieux. «Tu dois prendre les meilleurs joueurs à disposition, assène Mark Streit. Et c'est vraiment positif pour le futur d'avoir une semaine ensemble. Je crois d'ailleurs que c'est la première fois que tous les joueurs d'Amérique du Nord sont réunis. Il ne manque que Hiller et Niederreiter.»

En convoquant les grévistes pour ce deuxième rassemblement, Sean Simpson a pris le pari que le lock-out qui paralyse la NHL ne connaîtrait pas une issue favorable avant la fin de l'année. «De toute façon, j'avais un plan de secours, ironise le coach canadien. J'avais cinq à six défenseurs prêts à rejoindre l'équipe en cas de reprise du championnat nord-américain.» Et l'ancien entraîneur des Zurich Lions d'enchaîner: «Je n'ai jamais pu coacher une équipe au complet, il y a toujours un ou plusieurs joueurs qui manquent à l'appel. Mais bon, on fait avec. Et là je crois que l'on a un savant mélange de jeunesse et d'expérience. C'est bien d'avoir des garçons comme Rüthemann ou Plüss avec des jeunes comme Cunti ou Hollenstein.» A la recherche d'un buteur, Sean Simpson espère que Damien Brunner confirmera en sélection la nouvelle dimension qu'il a pris depuis deux saisons avec Zoug.

Quant aux adversaires de la Suisse, ils affichent également des effectifs balancés entre jeunesse et expérience. La Biélorussie se présente avec sept joueurs du Dinamo Minsk (KHL), dont le jeune et talentueux Andrei Stas. Mais la star de l'équipe se nomme Mikhail Grabovski (Toronto Maple Leafs), troisième compteur du CSKA Moscou derrière Radulov et Datsyuk avec 20 points en 24 parties. La Slovaquie, vice-championne du monde, ne dispose pas de joueurs NHL. Mais elle compte tout de même dans ses rangs le meilleur pointeur de l'Avangard Omsk (KHL), Tomas Zaborsky (28 points en 34 matches), ainsi que trois solides défenseurs: Boris Valabik (201cm, 105kg), Richard Stehlik (195cm, 110kg) et Branislav Mezei (197cm, 112kg). Reste la Norvège qui peut compter sur ses deux meilleurs éléments, Patrick Thoresen (KHL/SKA St-Petersbourg) et Mats Zuccarello (KHL/Metallurg Magnitogorsk).

La sélection suisse.

Gardiens (2): Reto Berra (Bienne), Tobias Stephan (Genève-Servette).

Défenseurs (8): Goran Bezina (Genève-Servette), Rafael Diaz (Zoug/Canadiens de Montréal), Roman Josi (Berne/Nashville Predators), Luca Sbisa (Lugano/Anaheim Ducks), Mathias Seger (Zurich Lions), Mark Streit (Berne/New York Islanders), Julien Vauclair (Lugano), Yannick Weber (Genève-Servette/Canadiens de Montréal).

Attaquants (13): Matthias Bieber (Kloten), Simon Bodenmann (Kloten), Damien Brunner (Zoug/Detroit Red Wings), Luca Cunti (Zurich Lions), Ryan Gardner (Berne), Denis Hollenstein (Kloten), Thibaut Monnet (Zurich Lions), Martin Plüss (Berne), Ivo Rüthemann (Berne), Paul Savary (Genève-Servette), Fabian Schnyder (Zoug), Victor Stancescu (Kloten) et Reto Suri (Zoug). (ats)

Ton opinion