Diplomatie: La Suisse rédige sa feuille de route pour le G20
Actualisé

DiplomatieLa Suisse rédige sa feuille de route pour le G20

Berne a défini ses thèmes prioritaires en vue du prochain sommet du G20, qui se tiendra en 2020 en Arabie Saoudite.

Pour la première fois, la Suisse participera aussi au sommet du G20 des chefs d'État et de gouvernement en 2020.

Pour la première fois, la Suisse participera aussi au sommet du G20 des chefs d'État et de gouvernement en 2020.

AFP

La Suisse se prépare au sommet du G20 qui se tiendra en novembre 2020 en Arabie saoudite. Invité pour la première fois à participer à tous les travaux du groupe des vingt principaux pays industrialisés et pays émergents, le Conseil fédéral a fixé vendredi les thèmes prioritaires.

La Suisse participera pour la cinquième année consécutive au volet financier, noyau fondateur du G20 qui se concentre sur les questions financières et monétaires. Trois thèmes y seront prioritaires pour la Suisse.

Le Conseil fédéral a retenu l'imposition de l'économie numérique, les investissements durables et innovants dans les infrastructures ainsi qu'une réglementation des marchés financiers tenant compte de la transformation numérique et des risques climatiques.

Fiscalité des entreprises

La Suisse cherchera aussi des alliés pour la réorganisation globale de la fiscalité des entreprises, orchestrée par l'OCDE, avait précisé le président de la Confédération Ueli Maurer en annonçant la participation helvétique. Selon la définition du nouveau régime, la Confédération et les cantons pourraient être confrontés à plusieurs milliards de francs de pertes fiscales.

Pour la première fois, la Suisse participera aussi au sommet du G20 des chefs d'État et de gouvernement ainsi qu'à toutes les rencontres ministérielles et à tous les groupes de travail du volet dit «sherpa» (Sherpa Track). Pour ce volet consacré aux autres sujets prévus à l'ordre du jour, la Suisse se concentrera sur de nombreux thèmes.

Invitée par le roi

La liste des priorités est la suivante: le commerce, les investissements et l'environnement, les changements climatiques, la technologie, la recherche et l'innovation, l'emploi et la formation, la santé, le tourisme.

Les réunions du G20 offrent à la Suisse d'excellentes occasions de défendre ses intérêts et de nouer des contacts aux niveaux ministériel et administratif. Les activités helvétiques au sein du G20 sont coordonnées par le Groupe interdépartemental IDAG20 créé en 2009 déjà. Tous les départements y sont représentés dans le cadre du processus de préparation du sommet 2020 du G20.

C'est probablement Simonetta Sommaruga, qui reprend la présidence de la Confédération l'an prochain, qui se rendra à Ryad. La Suisse a été invitée par le roi Salmane d'Arabie saoudite. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion