Syrie: La Suisse refuse un visa à un cousin d'Al-Assad
Actualisé

SyrieLa Suisse refuse un visa à un cousin d'Al-Assad

La Suisse a refusé un visa d'entrée à un cousin du président syrien Bachar al-Assad, Hafez Makhlouf, qui voulait rencontrer son avocat en Suisse, selon une décision du Tribunal fédéral.

Chef des services secrets de Damas, Makhlouf proteste contre les sanctions de la Suisse contre le régime. C'est pour cette raison qu'il voulait venir en Suisse pour en discuter avec son avocat, selon le journal alémanique qui a révélé l'information.

Hafez Makhlouf, 40 ans, est considéré comme un partisan de la ligne dure au sein des dirigeants syriens, et comme le responsable des répressions brutales contre les opposants au régime, notamment dans la ville de Daraa, au début du soulèvement.

Selon la décision du Tribunal fédéral, Hafez Makhlouf «figure en 6e position» sur la liste des 54 personnes physiques ou morales dont les avoirs ont été gelés en Suisse par Berne à la suite de la répression en Syrie.

Faits inexacts

Selon la décision du Tribunal fédéral, M. Makhlouf essaie depuis juin de faire lever les sanctions prononcées contre lui, car elles ont été fondées sur des faits inexacts, selon lui. En outre, il estime que les garanties de la procédure suisse ont été violées de même que sa «liberté personnelle», tout comme la «garantie de la propriété», ainsi que «le principe d'égalité».

En conséquence, l'homme demandait la radiation de son nom sur la liste des personnes sanctionnées, ainsi que le déblocage de ses fonds déposés en Suisse. Afin de préparer sa défense, M. Makhlouf voulait aussi se rendre en Suisse pour y rencontrer son avocat, ce que le Tribunal a refusé.

En l'occurrence, les juges ont estimé que M. Makhlouf et son avocat avaient «à leur disposition des moyens de communications modernes» et l'avocat «peut aisément se rendre en Syrie» pour discuter avec ce client.

La Suisse a bloqué des fonds syriens d'un montant de 50 millions de francs suisses dans le cadre de ses sanctions contre le régime syrien. Le montant appartenant à M. Makhlouf n'est pas connu.

Hafez Makhlouf est le frère du milliardaire syrien Rami Makhlouf, l'un des hommes les plus vilipendés par les manifestants syriens. Rami Makhlouf a fait fortune notamment grâce à sa participation de 40% dans le capital de Syriatel, le plus important opérateur de téléphonie mobile en Syrie.

(ats)

Ton opinion