Actualisé

ColombieLa Suisse réitère son soutien aux efforts de paix

En visite à Bogotá, Didier Burkhalter a affirmé que la Confédération appuierait les démarches post-conflit du pays latin.

Le conseiller fédéral et la cheffe de la diplomatie colombienne, Maria Angela Holguin Cuellar se sont rencontrés au Palace San Carlos.

Le conseiller fédéral et la cheffe de la diplomatie colombienne, Maria Angela Holguin Cuellar se sont rencontrés au Palace San Carlos.

Le conseiller fédéral a achevé lundi sa tournée en Amérique latine en rencontrant la cheffe de la diplomatie colombienne, Maria Angela Holguin Cuellar à Bogotá. A cette occasion, il a réitéré le soutien de la Suisse «aux efforts de la Colombie pour mettre fin au conflit qui la déchire».

Si Bogota et les guérilla actives dans la pays arrivent à un accord de paix, «son application demandera encore beaucoup de travail», a déclaré le conseiller fédéral, dont les propos ont été rapportés à l'ats par son porte-parole, Jean-Marc Crevoisier. «La Suisse est disposée, si cela est souhaité, à soutenir les efforts post-conflit pour construire une paix durable en Colombie», a-t-il ajouté.

Des négociations sont en cours à Cuba entre Bogota et la guérilla marxiste des Farc. Le président Juan Manuel Santos a estimé lundi dans un discours qu'un accord de paix pourrait être conclu dans les prochains mois si les discussions continuent à se dérouler à un bon rythme. Il a aussi souhaité ouvrir des négociations avec la seconde guérilla d'extrême-gauche, l'Armée de libération nationale (ELN).

Berne continuera par ailleurs à soutenir le Centre de mémoire historique, comme elle le fait depuis 2007. Samedi, au premier jour de sa visite en Colombie, M. Burkhalter avait visité ce centre, qui travaille sur le traitement du passé et en faveur de la réconciliation de la société colombienne.

Projet pour les enfants-soldats

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et Mme Holguin Cuellar ont en outre décidé «d'une étroite collaboration dans un projet consistant à donner des perspectives» à de jeunes Colombiens pour éviter qu'ils ne deviennent des enfants-soldats, selon M. Crevoisier.

L'idée est de trouver des moyens d'occuper ces jeunes, plutôt que de les laisser se faire enrôler par les guérillas. Cela peut passer par des stages de sport à l'étranger, comme le fait déjà l'Allemagne par exemple, ou la création de centres de loisirs, a expliqué le porte-parole. Des discussions doivent maintenant être menées pour concrétiser ce projet.

Aide renforcée

En matière de coopération, l'aide suisse à la Colombie doit passer progressivement d'une aide ayant comme objectif la lutte contre la pauvreté à une aide au développement économique, selon le DFAE.

Les crédits alloués par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) doubleront pour la période 2013-2016, pour atteindre 14 millions de francs par année. L'aide humanitaire, elle, sera maintenue et se concentrera dans le soutien aux populations déplacées suite à la guerre civile. La Colombie enregistre quatre millions de personnes déplacées, soit 10 % de sa population.

Matières premières

M. Burkhalter et son homologue colombienne ont par ailleurs convenu de lancer des discussions sur l'adhésion comme membre à part entière de Bogota à «l'initiative des Principes volontaires» sur la sécurité et les droits de l'homme dans le secteur de l'extraction des matières premières.

Cette initiative est présidée cette année par la Suisse. Elle réunit des pays, des entreprises et des ONG souhaitant édicter un code de conduite volontaire pour les sociétés actives dans les secteurs minier, pétrolier et gazier.

Vendredi, lors de sa visite au Pérou, M. Burkhalter avait convenu de l'envoi d'une mission d'experts suisses dans ce pays pour discuter de l'adhésion de Lima à cette initiative. Cette mission fera donc aussi halte à Bogota, a précisé M. Crevoisier. Le Conseil fédéral vient d'édicter une série de recommandations pour améliorer les conditions-cadre du secteur des matières premières.

Didier Burkhalter devait quitter dans la soirée Bogota en direction de la Suisse à l'issue de son premier voyage en Amérique du Sud depuis son arrivée à la tête du DFAE. Avant la Colombie, il s'était rendu au Chili et au Pérou. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!