Actualisé 18.12.2013 à 17:32

Berne

La Suisse s'engage dans le projet satellitaire de l'UE

L'UE et la Suisse ont signé un accord sur les programmes de positionnement par satellite Galileo et EGNOS. Ces dispositifs doivent offrir une alternative au système américain GPS.

La Suisse a signé le 18 décembre à Bruxelles un accord sur les programmes de positionnement par satellite Galileo et EGNOS. Ces dispositifs européens doivent offrir une alternative au système américain de navigation GPS. Ainsi, la dépendance de l'utilisateur européen à l'égard du service contrôlé par l'armée américaine prendra fin. Et la disponibilité des données est assurée en temps de paix comme en temps de crise.

Infrastructure de 30 satéllites

Le système européen permettra en outre une navigation plus précise que le GPS, puisqu'il devrait avoir une précision de positionnement inférieure à cinq mètres. Galileo consiste en une infrastructure de 30 satellites et leurs stations au sol. Il offrira à terme cinq services différents, dont un signal avec accès ouvert, un service pour les utilisations commerciales et des applications en matière de sécurité et d'urgence. EGNOS est un système régional qui améliore la précision et la fiabilité des signaux émis par les constellations satellitaires mondiales. En fonction depuis mars 2011, il se compose de trois satellites et d'un réseau de stations terrestres en Europe et en Afrique du Nord.

Marché en croissance

L'accord a été signé par l'ambassadeur de Suisse auprès de l'Union européenne, Roberto Balzaretti, et l'ambassadeur lituanien Arnas Viinas, représentant l'UE. La Suisse assure ainsi sa pleine participation au développement comme à l'exploitation des systèmes de navigation par satellite. Elle contribuera annuellement au projet à hauteur de 34 millions de francs. Le marché de la navigation par satellite gagne en importance, explique la Confédération sur son site internet. Outre le transport aérien, routier et maritime, il concernera également à l'avenir les opérations de sauvetage, le transport de biens précieux ou dangereux et les relevés topographiques. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!