Actualisé 05.12.2007 à 09:21

La Suisse s'engage pour la lutte contre le terrorisme

La Suisse a proposé mardi devant l'Assemblée générale de l'ONU un processus qui permettrait une meilleure coordination de la lutte globale contre le terrorisme.

Elle était appuyée en cela par le Costa Rica, le Japon et la Slovaquie.

Le processus doit permettre d'examiner l'efficacité du travail de l'ONU et de coordonner au mieux ses efforts, a déclaré à New York l'ambassadeur suisse aux Nations unies Peter Maurer.

L'initiative déposée par la Suisse ne va pas constituer un «doublon» par rapport aux activités des autres organes de lutte contre le terrorisme, mais bien plutôt les compléter, a souligné M. Maurer. La Suisse a lancé une invitation à participer à un atelier de travail permettant de lancer ce processus pour janvier 2008.

Mesures non militaires

Le programme de lutte contre le terrorisme doit se concentrer sur des mesures non militaires, qui prennent en compte les facteurs sociaux, renforcent les forces de l'ordre et préviennent la propagation d'un climat de terreur, a précisé M. Maurer.

La Suisse travaille en étroite collaboration avec la task force de l'ONU pour la concrétisation de la «stratégie anti-terroriste» élaborée en 2006. Un atelier doit permettre notamment d'étudier une meilleure application des standards internationaux en matière de tractations financières.

La Suisse travaille aussi avec le Danemark, la Suède et le Liechtenstein à la mise en place d'une procédure de «délistage», pour permettre aux particuliers soupçonnés à tort d'activités terroristes d'être rayés des listes noires. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!