Actualisé 17.12.2011 à 18:19

Conférence de l'OMCLa Suisse salue deux succès

La Suisse a salué samedi deux succès obtenus lors de la conférence de l'OMC à Genève: l'adhésion de la Russie et l'accord conclu sur les marchés publics.

«L'OMC peut célébrer deux succès. Avec l'adhésion de la Russie, la dernière grande économie a rejoint l'OMC. Les négociations sur la révision de l'accord sur les marchés publics ont en outre pu être conclues», a affirmé le chef de la délégation suisse, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, l'un des vice-présidents de la conférence, peu avant la session de clôture.

Johann Schneider-Amman a relevé que la Suisse a contribué à ces deux succès: le Suisse Nicholas Niggli a présidé les négociations sur les marchés publics et le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) a élaboré un compromis sur les contrôles douaniers entre la Russie et la Géorgie, qui a permis de lever le veto de Tbilissi à l'adhésion de Moscou.

Le Département fédéral de l'économie (DFE) a souligné que l'accord révisé sur les marchés publics va permettre une meilleure allocation des fonds publics et des opportunités supplémentaires d'accès au marché. L'accord lie la Suisse et 41 autres pays.

Sortir le cycle de Doha de l'impasse

Pour la Suisse, l'engagement de 49 Etats à ne pas céder au protectionnisme est aussi un acquis important de la conférence, a indiqué à l'ATS le porte-parole du DFE, Rudolf Christen.

Johann Schneider-Ammann a appelé les autres pays à renforcer le système multilatéral, et à trouver des solutions partielles, «quand c'est possible», pour sortir le cycle de Doha de l'impasse. Comme domaines de négociations, il a cité la facilitation du commerce et les obstacles non tarifaires dans l'accès au marché des produits industriels.

Entretiens bilatéraux

Le porte-parole du DFE a encore indiqué que le conseiller fédéral a mis à profit la conférence de Genève pour mener plusieurs entretiens bilatéraux avec ses homologues de Chine, du Kazakhstan, de Malaisie, de l'Inde, de l'Indonésie et de la Thaïlande.

Au nom de l'Association européenne de libre-échange (AELE), il a aussi organisé une réunion avec les pays d'Amérique centrale, le Costa Rica, le Guatemala, le Panama et le Honduras pour faire le point des négociations sur les accords de libre-échange.

La Suisse a augmenté sa contribution à la coopération technique au sein de l'OMC d'1,6 million de francs pour les années 2012 et 2013. Ce montant s'ajoute à une contribution habituelle de 2,1 millions. Enfin, la Suisse a annoncé une contribution supplémentaire de 2,1 millions pour le Centre consultatif sur la législation de l'OMC. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!