Euro 2020 - La Suisse sort les Champions du monde!
Publié

FootballLa Suisse sort les Champions du monde!

Exceptionnelle équipe de Suisse, qui jouera les quarts de finale de l’Euro 2020, après avoir battu la France aux tirs au but (3-3, 5-4 tab)!

par
Robin Carrel
(Bucarest)
Yann Sommer vient d’arrêter le tir au but de Mbappé, la Suisse explose de joie.

Yann Sommer vient d’arrêter le tir au but de Mbappé, la Suisse explose de joie.

AFP

Ce fichu «plafond de verre» qui ne voulait décidément pas céder… Eh bien il a explosé lundi soir à Bucarest. Après les regrets de 2014 contre l’Argentine, les déceptions de 2016 et 2018 face à la Pologne et la Suède, les joueurs à la croix blanche ont cette fois réussi un extraordinaire exploit, en se payant le scalp de la troupe des Pogba, des Mbappé, des Griezmann, des Benzema et on en passe.

Le 1-0 de Seferovic.

La Suisse va jouer un quart de finale d’une grande compétition pour la première fois depuis 1954 et une élimination face à l’Autriche. C’est aussi la première fois que les Helvètes passent un tour à élimination directe depuis… 1938. Et le tout grâce à une victoire face à l’équipe de France, championne du monde il y a trois ans en Russie, excusez du peu.

L’égalisation de Benzema.

Dans un stade où se nichaient beaucoup de spectateurs allemands, qui avaient manifestement misé sur le mauvais cheval à l’heure d’imaginer le premier du groupe F, les Suisses ont tout, absolument tout laissé sur le terrain. Ils étaient menés de deux longueurs, mais Seferovic (81e) et Gavranovic (90e) ont poussé les Bleus en prolongations. Après la folie de l’après-midi lors d’Espagne-Croatie, cet Euro avait définitivement pris une autre épaisseur.

Le 1-2 par Benzema encore.

Déjà triplement décisif contre la Turquie (3-1), Zuber a profité de cette rencontre pour réussir une quatrième passe décisive dans ce tournoi. Personne n’a fait mieux dans un Championnat d’Europe depuis 40 ans. Pas mal pour un joueur qui n’a disputé que 577 minutes de Bundesliga cette saison. Il aurait pu même en compter une cinquième, si Rodriguez avait transformé son satané penalty de la 55e

Et 1-3 par Pogba.

La France avait à peu près bien débuté son match, se créant trois demi-occasions dans les premières minutes. Les Bleus ont ensuite commencé à laisser des espaces béants entre les lignes, soulignant le mauvais choix de Didier Deschamps de commencer le match avec trois défenseurs centraux. Il s’est ravisé après une «grosse» demi-heure, a fait glisser Kimpembe sur le flanc gauche et ramené Coman sur le pré après la pause. Un premier tournant, a-t-on longtemps cru.

Doublé de Seferovic qui ramène la Suisse à 2-3.

Le deuxième? Embolo a raté une occasion en or à la 50e. Le troisième? Rodriguez a manqué son troisième penalty de suite avec le maillot national (55e). La France, elle, n’a eu besoin que de ses deux premiers tirs cadrés via Benzema pour prendre l’avantage, le tout en deux minutes chrono. C’était mort? On n’avait encore rien vu. Et même le but fabuleux de Pogba un quart d’heure plus tard n’aura finalement pas suffi à mettre les Suisses dans l’avion.

A la 90e, Gavranovic égalise à 3-3 pour la Suisse.

Seferovic et Gavranovic sont ensuite passés par-là et l’incroyable public roumain a eu droit à une demi-heure de football en rab. Et à une séance suffocante de penalties ensuite, car il faisait encore 23° à Bucarest, mais le ressenti devait frôler les 150. Finalement, il était 00 h 44 dans la capitale roumaine, quand Sommer a sorti le penalty de Mbappé et envoyé tout un pays au septième ciel au moins.

Et Sommer arrête le tir au but de Mbappé.

Ce sont donc les Suisses qui auront le redoutable honneur de défier l’Espagne, vendredi, à St-Pétersbourg, où la pandémie de coronavirus est de retour en force. Ils y joueront sans Xhaka, suspendu pour une accumulation de cartons jaunes. Mais ils y iront avec l’esprit libéré, certains d’avoir déjà marqué l’histoire. Comme ils l’avaient souhaité en début de tournoi, quand ils étaient à peu près les seuls à y croire.

France - Suisse 3-3 ap, 4-5 tab (0-1, 3-3)

Bucarest, Arène nationale. 26’900 spectateurs. Arbitres: Rapallini, Belatti/Bonta (Arg).

Buts: 15e Seferovic 0-1. 57e Benzema 1-1. 59e Benzema 2-1. 75e Pogba 3-1. 81e Seferovic 3-2. 90e Gavranovic 3-3.

Tirs au but: Gavranovic 1-0. Pogba 1-1. Schär 2-1. Giroud 2-2. Akanji 3-2. Thuram 3-3. Vargas 4-3. Kimpembe 4-4. Mehmedi 5-4. Mbappé rate.

France: Lloris; Varane, Lenglet (46e Coman, 111e Thuram), Kimpembe; Pavard, Kanté, Pogba, Rabiot; Griezmann (87e Sissoko); Mbappé, Benzema (94e Giroud).

Suisse: Sommer; Elvedi, Akanji, Rodriguez (87e Mehmedi); Widmer (73e Mbabu), Freuler, Xhaka, Zuber (79e Fassnacht); Shaqiri (73e Gavranovic), Embolo (79e Vargas); Seferovic (97e Schär).

Notes: la France sans Digne, Dembélé ni Koundé (blessés). La Suisse sans Omeragic, Lotomba et Cömert (en tribunes). Avertissements: 30e Varane. 32e Elvedi. 62e Rodriguez. 76e Xhaka. 88e Coman. 91e Pavard. 108 Akanji. 55e, Rodriguez manque un penalty. 85e, Un but de Gavranovic est annulé pour un hors-jeu. 92e, Coman frappe sur la transversale.

Ton opinion

295 commentaires