Actualisé 18.11.2018 à 22:01

Football

La Suisse tient enfin son exploit

Exceptionnelle, la Nati a renversé la Belgique 5-2 dimanche à Lucerne! La voilà qualifiée pour le «final four» de la Ligue des Nations. Triplé pour Haris Seferovic.

de
Tim Guillemin, Lucerne
Auteur d'un triplé, Haris Seferovic s'est montré décisif.

Auteur d'un triplé, Haris Seferovic s'est montré décisif.

Keystone/Ennio Leanza

Le Portugal, l'Angleterre et la Suisse, en attendant la France ou les Pays-Bas! Voilà la composition du «final four» regroupant les quatre meilleures équipes européennes du moment, qui se tiendra en juin prochain à Guimaraes et Porto. La Suisse a gagné le droit de se mêler à cette lutte de prestige en livrant une prestation exceptionnelle, et le mot n'est pas trop fort, dimanche face à la Belgique. La Nati, menée 0-2 après 17 minutes, a en effet fait exploser les Diables Rouges, s'imposant 5-2 grâce notamment à un triplé de son avant-centre Haris Seferovic!

Disposés en 4-2-3-1, avec Kevin Mbabu titulaire sur le flanc droit de la défense et Edimilson Fernandes devant lui, pour un côté 100% romand, les Suisses ont livré une performance remarquable, quatre jours après avoir sombré à Lugano face au Qatar (0-1).

La première période a été exceptionnellement spectaculaire entre deux équipes tournées vers l'avant et désireuses d'offrir du jeu au public lucernois. La Belgique a commencé très fort, en produisant un jeu de grande qualité et en déclassant complètement une équipe de Suisse dépassée par la vitesse et la classe des Diables Rouges. Les Belges menaient ainsi très logiquement 0-2 après 17 minutes grâce à un doublé de Thorgan Hazard.

L'attaquant du Borussia Mönchengladbach a tout d'abord profité d'une erreur incroyable de Nico Elvedi, bien maladroit sur ce coup (2e). Le défenseur central a dévié un ballon de Dries Mertens directement dans les pieds de son coéquipier en club Thorgan Hazard, qui traînait derrière lui en position de hors-jeu. La question est de savoir si la déviation d'Elvedi était intentionnelle ou non. Si oui, elle remettait en jeu l'attaquant. Si elle ne l'était pas, alors le Belge aurait dû être signalé hors-jeu. L'arbitre-assistant, ainsi que M. Daniele Orsato, ont opté pour la première option et donc accordé le but à la Belgique. Il s'agissait d'une question d'interprétation et le corps arbitral a pris la décision qui lui semblait la plus juste, même si elle était en l'occurrence contestable. La Belgique était donc devant d'entrée.

Les vingt minutes suivantes peuvent être résumées en une longue période de domination des Belges, qui ont marqué un deuxième but par Thorgan Hazard, encore lui, dont la frappe pure ne devait cette fois rien à personne, même si Nico Elvedi aurait sans doute dû sortir un peu plus vite sur lui (17e, 0-2). Les 2000 supporters de la Belgique ont alors commencé à chambrer, se sentant à l'abri. A ce moment-là de la partie, il était difficile de leur donner tort tant l'équipe de Suisse était dominée.

Mais les Suisses ont montré énormément de caractère pour renverser l'une des plus belles équipes du monde. Ils ont été un peu aidés par M. Orsato qui a décidé d'accorder un penalty pour une légère faute sur Kevin Mbabu, alors que l'intervention de Thibaut Courtois semblait plus maladroite qu'illicite. Ricardo Rodriguez a transformé le penalty de l'espoir (26e, 1-2) et s'en sont suivies peut-être les vingt plus belles minutes de l'équipe de Suisse depuis le début de l'ère Vladimir Petkovic.

L'action du 2-2, à la 31e, était ainsi à montrer dans toutes les écoles. Un centre parfait de Ricardo Rodriguez (quelle première mi-temps!), une remise de la tête de Xherdan Shaqiri et Haris Seferovic a pu égaliser, de près.

La Belgique était complètement sonnée et ne parvenait même plus à frapper en contre. Les rushes de Kevin Mbabu se multipliaient côté droit et c'est sur une action de contre de grande classe que la Suisse a marqué le but du 3-2. Edimilson Fernandes a ressorti le ballon dans son camp, le transmettant à Steven Zuber. Le joueur de Hoffenheim a servi Haris Seferovic, qui a lancé Edimilson Fernandes sur le flanc droit. Le centre en retrait du Valaisan a retrouvé «Sefe», dont la frappe enroulée a trompé Thibaut Courtois (44e, 3-2). Absolument splendide!

A noter que le «Mister» a modifié la disposition de son équipe en cours de première période, en demandant à Kevin Mbabu de montrer un peu plus et à Edimilson Fernandes de se recentrer. La Suisse jouait ainsi dans un 3-5-1-1, soit le système testé dernièrement. 3-2 à la pause, donc, et une Nati survoltée.

Haris Seferovic a eu une immense occasion d'inscrire le 4-2 en début de deuxième période, mais sa pichenette au dessus de Courtois est passée à côté du but (52e). A noter que sur cette action, Nico Elvedi avait réussi une superbe interception, suivie d'une passe en profondeur parfaite.

Le défenseur central zurichois, coupable sur le but du 0-1 et pas tout blanc sur le 0-2, s'est alors parfaitement rattrapé de ses erreurs à la 62e, en venant couper parfaitement un centre de Xherdan Shaqiri, consécutif à un corner renvoyé par la défense belge. La Suisse prenait alors deux longueurs d'avance et se retrouvait à ce moment-là qualifiée pour le «final four» de la Ligue des Nations. L'ambiance devenait alors vraiment belle à Lucerne, où les supporters belges sont devenus d'un coup bien silencieux.

Leur équipe a cependant repris le contrôle du jeu, sans se montrer réellement menaçants pour Yann Sommer. C'est au contraire Haris Seferovic qui a pu inscrire le 5-2 d'un coup de tête parfaitement décroisé sur un centre de Kevin Mbabu, lequel avait été servi par Xherdan Shaqiri d'une talonnade astucieuse.

La Suisse avait alors gagné son ticket pour la phase finale! La Belgique ne s'est en effet plus montrée dangereuse et la dernière image du soir a été la sortie sous les ovations de Haris Seferovic (90e). Lui, le buteur, qui avait été sifflé par une partie du public en novembre dernier à Saint-Jacques, a eu droit à une standing ovation. Le point final d'une soirée parfaite.

Suisse-Belgique 5-2 (3-2)

Lucerne, 15 000 spectateurs (guichets fermés).

Arbitre: M. Orsato (Italie).

Buts: 2e T. Hazard 0-1, 17e T. Hazard 0-2, 26e Rodriguez, pen. 1-2, 31e Seferovic 2-2, 44eSeferovic 3-2, 62e Elvedi 4-2, 84e Seferovic 5-2.

Suisse: Sommer; Mbabu, Elvedi, Klose, Rodriguez; Xhaka, Freuler (76e Zakaria); Fernandes, Shaqiri, Zuber (86e Benito); Seferovic (90e Ajeti). Sélectionneur: Vladimir Petkovic.

Belgique: Courtois; Alderweireld, Kompany, Boyata; Meunier (89e Origi), Tielemans, Witsel, Chadli (64eBatshuayi); T. Hazard, Mertens, E. Hazard. Sélectionneur: Roberto Martinez.

Notes: La Suisse sans Schär (suspendu), ni Akanji, Embolo, Mehmedi, Bürki, Lichtsteiner et Djourou (blessés). La Belgique sans Lukaku, De Bruyne, Fellaini,Vertonghen et Vermaelen (blessés) ni Carrasco (problème administratif).

Avertissement: 38e Xhaka (antijeu), 78e Mbabu (jeu dur), 87e Seferovic (jeu dur).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!