Actualisé 21.09.2017 à 22:13

AutomobilismeLa Suisse va accueillir son premier e-Prix en 2018

La Formule E fera bien escale en Suisse en 2018. Zurich sera le théâtre du premier e-Prix helvétique de l'histoire, le dimanche 10 juin.

Le Vaudois Sébastien Buemi figurera parmi les têtes d'affiche du e-Prix de Zurich.

Le Vaudois Sébastien Buemi figurera parmi les têtes d'affiche du e-Prix de Zurich.

Keystone

La nouvelle a été officialisée par la Fédération internationale (FIA), qui a publié jeudi le calendrier pour la saison prochaine. Une saison qui démarrera le 2 décembre à Hong Kong et qui comptera 14 courses.

Outre Zurich, Santiago, Sao Paulo et Rome font leur entrée au calendrier d'un championnat du monde qui va vivre sa quatrième édition, avec toujours le Vaudois Sébastien Buemi parmi les têtes d'affiche.

L'arrivée de la Formule E en Suisse fait suite à la décision du Conseil fédéral, qui avait donné son feu vert aux courses de voitures électriques en décembre 2015. Il avait introduit une dérogation à l'interdiction des courses sur circuit à caractère public par voie d'ordonnance, argumentant que les épreuves de voitures électriques n'avaient pas qu'un intérêt sportif, mais aussi économique et en matière de recherche.

La Suisse avait en effet interdit les courses sur circuit à la suite du drame survenu en 1955 au 24 Heures du Mans, marqué la mort de 84 spectateurs.

Après le feu vert du Conseil fédéral et de la FIA, il reste désormais à attendre l'accord de la ville de Zurich. Celui-ci devrait tomber prochainement et, sauf surprise, permettre aux organisateurs de valider définitivement leur projet.

Avant que Zurich ne se profile, Lugano et Lausanne avaient manifesté leur intérêt d'accueillir un e-Prix. Mais les candidatures tessinoise et vaudoise n'étaient pas allées au bout, faute de soutien politique et financier. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!