Actualisé 17.12.2011 à 22:01

Banques libyennesLa Suisse va lever ses sanctions

Berne va dégeler les fonds bloqués de la banque centrale libyenne et de la Libyan Foreign Bank. La Suisse avait déjà assoupli fin octobre ses sanctions contre la Libye.

La Suisse va lever ses sanctions contre deux banques libyennes «aussi vite que possible», a indiqué samedi une porte-parole du Secrétariat d'Etat à l'économie, Antje Baertschi. Le Conseil de sécurité avait adopté cette mesure liée à la banque centrale libyenne et la Libyan Foreign Bank vendredi soir.

Avec la décision de vendredi, «les avoirs à l'étranger qui sont la propriété ou contrôlés par ces banques et avaient été bloqués conformément aux résolutions de l'ONU» peuvent être dégelés, a précisé à l'ATS Mme Baertschi.

Environ 265 millions de francs d'avoirs libyens sont encore bloqués en Suisse, dont plus de 90 % sont ceux d'entreprises publiques libyennes, selon elle.

La levée des sanctions doit être décidée par le Conseil fédéral. Le Seco n'a lui pas précisé quand elle aurait lieu.

Autre mesure récemment

La Suisse avait déjà assoupli fin octobre ses sanctions contre la Libye. Le Conseil fédéral avait décidé d'appliquer la résolution adoptée le 16 septembre par le Conseil de sécurité de l'ONU. Depuis, l'espace aérien helvétique n'est plus interdit aux appareils libyens.

La Suisse avait aussi permis à nouveau de mettre des avoirs ou d'autres ressources économiques à la disposition de la Banque centrale de Libye, de la Libyan Investment Authority, de la Libyan Foreign Bank et du Libyan Africa Investment Portfolio. Les avoirs gelés au 16 septembre restaient toutefois provisoirement bloqués.

L'ONU avait également rayé la National Oil Corporation et la Zueitina Oil Company de la liste des entreprises frappées par les sanctions. La Suisse avait déjà suivi le 21 septembre et avait permis de libérer 385 millions de francs de valeurs patrimoniales. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!