Football: La Suisse va-t-elle vraiment aller au Qatar?
Actualisé

FootballLa Suisse va-t-elle vraiment aller au Qatar?

Les nouvelles mesures édictées par Doha mettent en péril l'organisation du tournoi auquel doit participer l'équipe nationale à la fin du mois. Les matches pourraient être rapatriés en Europe.

par
Sport-Center

A l'arrêt depuis une semaine, le football helvétique ne reprendra pas ses droits avant le week-end des 21 et 22 mars dans le meilleur des cas. Mais la suspension des championnats de Super et de Challenge League pourrait tout aussi bien se prolonger si le Conseil Fédéral maintenait les mesures ordonnées le 28 février, voire rendait celles-ci encore plus contraignantes (concernant notamment les rassemblements de plus de 1000 personnes).

Cette incertitude face au développement du covid-19 risque aussi d'affecter le calendrier de l'équipe de Suisse. Selon le programme établi, les protégés de Vladimir Petkovic sont sensés s'envoler dans 18 jours pour le Qatar afin de participer à un tournoi à Doha réunissant aussi le Portugal, la Belgique et la Croatie. Dans le Golfe Persique, la Suisse doit supposément affronter le finaliste du Mondial 2018 le 26 mars (17h30) et la Belgique, matricule No 1 mondial, quatre jours plus tard (17h).

En raison de la propagation du virus, ce tournoi pourra-t-il toutefois être maintenu? Le conditionnel est plus que jamais de mise, compte tenu des nouvelles mesures imposées par les responsables qatari. Doha impose notamment une quarantaine de quinze jours à toutes les personnes provenant de zones à risques, principalement d'Italie, ce qui a déjà conduit à l'annulation de la course MotoGP au Grand Prix du Qatar qui se tient ce dimanche (courses Moto2 et Moto3 maintenues).

Dans le cas présent, cela empêcherait Remo Freuler (Atalanta) d'effectuer le déplacement, un déplacement auquel devrait aussi renoncer Antonio Manicone, l'assistant du sélectionneur de la Nati, lequel possède sa résidence principale en Italie. La superstar portugaise Cristiano Ronaldo (Juventus) et l'international belge Romelu Lukaku (Inter Milan) seraient bien sûr eux aussi visés par cette interdiction.

Un client infecté dans l'hôtel des Suisses

Bien que se retrouvant en sursis aujourd'hui, le tournoi est toujours à ce jour officiellement maintenu comme nous l'a expliqué un porte-parole de l'ASF. «Pour le moment, détaille Stefan Baumgartner, nous partons du principe que ce tournoi au Qatar aura lieu comme prévu. Nous sommes en contact quotidien avec les organisateurs et suivrons aussi les recommandations de l'OFSP. Si la situation devait empirer et que les autorités compétentes donnaient de nouvelles instructions, nous chercherions des alternatives.» En guise de plan B, l'une d'elles consisterait à rapatrier le tournoi en Europe – reste à savoir où compte tenu de la rapidité avec laquelle le coronavirus se développe désormais à travers tout le continent.

Alors que l'Euro 2020 lui-même pourrait être affecté (la compétition doit se tenir dès le 12 juin dans douze pays à travers tout le continent), un cas de coronavirus a par ailleurs été constaté au Grand Resort Bad Ragaz, le luxueux hôtel saint-gallois qui doit accueillir l'équipe nationale à partir de 25 mai pour son camp d'entraînement avant le départ pour Bakou (8 juin). Dans la station thermale, la récente découverte d'un client infecté en provenance de Milan a conduit cinq employés du complexe à devoir effectuer une quarantaine à leur domicile.

N.JR

Ton opinion