Actualisé 07.11.2008 à 17:34

Caucase

La Suissesse Heidi Tagliavini enquêtera sur le conflit en Géorgie

La Suissesse Heidi Tagliavini va enquêter pour le compte de l'Union européenne sur le conflit qui a éclaté l'été dernier entre la Géorgie et la Russie.

Elle sera officiellement nommée lundi à Bruxelles pour diriger une commission d'enquête.

Mme Tagliavini, qui jouit d'une vaste expérience du Caucase et de la Russie, devra apporter un éclairage précis et détaillé des événements du mois d'août, ont indiqué vendredi à l'ATS des sources diplomatiques à Bruxelles, confirmant les informations de plusieurs médias.

Sa tâche consistera à reconstituer au plus près le fil des décisions qui ont conduit à la tentative de Tbilissi de reprendre par la force le contrôle de l'Ossétie du Sud le 8 août, suivie de l'invasion russe d'une partie du territoire géorgien.

La Suissesse devra rendre son rapport non seulement à l'UE mais aussi à l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et aux Nations unies. Aucun délai n'a pour le moment été arrêté. L'enquête avait été demandée par le ministre allemand des affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.

Une carrière dans le Caucase

Heidi Tagliavini, 58 ans, est entrée en 1982 au DFAE. Polyglotte, elle a travaillé depuis dix ans dans des pays de crise du Caucase. En 1998, la diplomate est choisie comme représentante pour une mission de l'ONU en Géorgie.

En 2001, elle et nommée ambassadrice à Sarajevo avant d'être choisie l'année suivante comme envoyée spéciale du secrétaire général de l'ONU à nouveau en Géorgie, une tâche qu'elle accomplira jusqu'en 2006.

La Bâloise d'origine a également travaillé durant un an au service de l'OSCE en Tchétchénie. A Berne, elle a dirigé la division politique IV «Politique des droits de l'homme et politique humanitaire». Elle occupe depuis 2006 le poste de cheffe suppléante de la direction politique au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!