Suisse: La Suisso-Biélorusse Natallia Hersche veut récupérer ses chats

Publié

SuisseLa Suisso-Biélorusse Natallia Hersche veut récupérer ses chats

Après avoir passé près d’un an et demi en prison, Natallia Hersche a découvert que son ex-petit ami a vendu ses trois chats pendant sa détention. Leur récupération semble compliquée.

Natallia Hersche (au centre) a passé 17 mois en prison.

Natallia Hersche (au centre) a passé 17 mois en prison.

Twitter/DFAE

Natallia Hersche est une citoyenne binationale – elle est née en Biélorussie et possède le passeport suisse. En février dernier, elle est revenue en Suisse après avoir passé près d’un an et demi en prison dans son pays d’origine (voir encadré). En son absence, son petit ami a vendu ses trois chats.

Après son retour en Suisse, Natallia Hersche avait dû vivre chez sa fille à Zurich, car son ancien petit ami avait liquidé son appartement pendant sa détention. «En janvier 2021, son partenaire de l’époque a liquidé son appartement et a cherché un nouveau foyer pour ses trois chats de race british shorthair», a annoncé le «Tagblatt» dans son édition de mardi. Lili et Simba, un frère et une sœur, ont été recueillis par une famille à Jonschwil (SG) et Shanelle chez des personnes à Arbon (TG).

Peu de chances

Natallia Hersche a tenté de récupérer ses animaux, mais les nouveaux propriétaires ne sont pas près d’abandonner les chats. En plus de les avoir achetés légalement, ils assurent s’être attachés à leurs compagnons à quatre pattes. D’après une experte de l’association «Tier im Recht» (ndlr: une association qui veut améliorer la relation entre l’homme et l’animal sur les plans juridique, éthique et social), il y a peu de chances que la Suisso-Biélorusse puisse récupérer ses chats.

«Les nouveaux propriétaires d’animaux ne pourraient pas être obligés de restituer les chats si, lors de l’achat, ils n’avaient pas et ne pouvaient pas avoir connaissance d’une éventuelle absence de procuration du vendeur», a-t-elle fait remarquer au journal alémanique. Contacté par «20 Minuten», l’ex-partenaire n’a pas souhaité s’exprimer sur les circonstances de la vente des trois chats.

Arrêtée lors d’une manifestation contre Loukachenko

(jeb/aze)

Ton opinion

52 commentaires