Actualisé 24.01.2011 à 18:51

TravauxLa supression d'un arrêt de bus énerve

L'arrivée du tram dans le quartier du Petit-Lancy (GE) fait grincer des dents certains habitants. L'Etat se défend.

von
tpi
Le tram s'arrêtera à l'arrêt Esserts à partir de décembre prochain. (Photo: 20 minutes)

Le tram s'arrêtera à l'arrêt Esserts à partir de décembre prochain. (Photo: 20 minutes)

«C'est complètement ridicule!» Membre du comité de l'association des habitants du quartier des Mouilles au Petit-Lancy (mixCité), Marie-Christine Ionta-Garcia ne décolère pas quand elle évoque les aménagements liés à l'implantation du futur tram Cornavin-Onex-Bernex. Car après l'interdiction de tourner depuis la route de Chancy en direction square Clair-Matin, révélée par le «GHI», c'est le déplacement d'un arrêt du bus qui cristallise la colère de mixCité.

En effet, depuis un mois environ, les deux stations Esserts et Morgines ont fusionné et ont été déplacées d'environ 150 mètres. «Une petite vieille avec ses courses devra marcher encore plus. Sans compter que le nouvel arrêt est dangereux», s'emporte la militante. Pour preuve, hier, un homme a été grièvement blessé suite à un choc avec un bus.

«La population s'habitue généralement rapidement»

Du côté de la Direction générale de la mobilité (DGM), qui a réalisé les plans, on évoque des impératifs techniques. Les quais qui accueilleront les rames du tram sont en moyenne quatre fois plus longs qu'un arrêt de bus. Et tout a été mis en oeuvre pour que les utilisateurs des TPG ne mettent pas plus de cinq minutes pour atteindre l'arrêt, comme le veut la loi, explique Roland Tettamanti, chef du service de la conception des trams à la DGM.

«Les expériences précédentes montrent que la population, d'une manière générale, s'habitue relativement bien et plutôt rapidement aux changements», lance-t-il. Pas sûr. MixCtié a déjà lancé une pétition.

Les nuits blanches de Clair-Matin

Hormis les problèmes liés au tram, les habitants du square Clair-Matin subissent les livraisons nocturnes effectuées au centre commercial voisin. «Un bal de camions quotidien dès 3h du matin», se plaint une habitante. Une condition nécessaire pour que le pain frais soit en rayon à l’heure, rétorque la direction de Lancy Centre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!