Royaume-Uni - La surprenante lettre d’Elizabeth II à Kim Jong-un
Publié

Royaume-UniLa surprenante lettre d’Élisabeth II à Kim Jong-un

La reine d’Angleterre a envoyé la semaine dernière un message de félicitations au peuple nord-coréen à l’occasion de sa fête nationale.

La reine Élisabeth II a fait parvenir la semaine dernière une lettre de félicitations à Kim Jong-un. Cette information est tellement étrange qu’elle a tout l’air d’un canular, mais Buckingham Palace confirme. La monarque a bien transmis ce message au dirigeant nord-coréen via le Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth (FCDO), écrit le Daily Beast.

Le média d’État nord-coréen KCNA explique pour sa part que Kim Jong-un a reçu ce courrier le 7 septembre, deux jours avant que le pays ne célèbre le 73e anniversaire de sa fondation. «Alors que le peuple de la République populaire démocratique de Corée célèbre sa fête nationale, je lui adresse mes meilleurs vœux pour l’avenir», aurait écrit la reine.

Cette lettre n’a pas été transmise aux médias britanniques et n’a pas été publiée sur les comptes que Buckingham Palace gère sur les réseaux sociaux. Il apparaît qu’Élisabeth s’était déjà fendue de messages similaires par le passé: «Comme les années précédentes, Sa Majesté la reine a envoyé un message au peuple de Corée du Nord à l’occasion de sa fête nationale», a confirmé un porte-parole du FCDO. C’est cependant la première fois qu’une telle démarche est rendue publique.

Situation sanitaire floue

Cette information a été diffusée alors qu’on apprenait mercredi que la Corée du Nord avait tiré deux missiles balistiques vers la mer, selon l’armée sud-coréenne. Lundi, Pyongyang avait annoncé le succès de tirs d’essai d’un nouveau «missile de croisière longue portée». Le pays a rompu presque tous ses liens avec le monde extérieur en 2020 pour éviter un afflux de cas de Covid-19 et le gouvernement affirme n’avoir connu aucun cas. Le mystère plane encore sur la situation sanitaire en Corée du Nord.

La plupart, sinon la totalité, des diplomates et des travailleurs humanitaires étrangers ont quitté le pays, invoquant des pénuries de marchandises et des restrictions extrêmes de la vie quotidienne.
En juin, Kim avait licencié plusieurs hauts fonctionnaires qui n’avaient pas appliqué les mesures de prévention du Covid-19 en Corée du Nord.

(joc)

Ton opinion