Suisse: La Suva met en garde contre les chutes et glissades dans les cours d’eau
Actualisé

SuisseLa Suva met en garde contre les chutes et glissades dans les cours d’eau

La Suva recommande d’opter pour un endroit stable et aussi sec que possible pour entrer dans un cours d’eau. Et ne jamais sauter dans une rivière en pleine nature.

La baignade n’est pas exempte de dangers, comme le rappelle la Suva.

La baignade n’est pas exempte de dangers, comme le rappelle la Suva.

Keystone

Se baigner dans les cours d’eau n’est pas sans risque. La Suva enregistre chaque année environ 1350 accidents de ce type pour un coût de 13,5 millions de francs. Les chutes et glissades à l’entrée dans ou à la sortie de l’eau sont particulièrement nombreuses.

Un tiers des personnes concernées se blessent aux pieds, aux chevilles et au bas des jambes, écrit mardi la Caisse nationale d’assurance accident (Suva). Un autre tiers s’en sort avec des blessures superficielles, des foulures et des contusions. Certaines personnes se blessent toutefois grièvement et décèdent même.

Choisir un endroit stable

Entrer dans un cours d’eau et en ressortir constitue souvent un véritable défi, son lit étant souvent irrégulier et glissant. La moitié des accidentés se font mal en glissant, un tiers se blesse en tombant. De nombreux baigneurs heurtent également un objet pointu, une pierre par exemple.

Ces accidents de baignades coûtent 8300 francs en moyenne. Les frais de traitement représentent 31% de cette somme. Il en va de même des indemnités journalières, alors que 38% sont imputables aux prestations de rente.

La Suva recommande d’opter pour un endroit stable et aussi sec que possible pour entrer dans un cours d’eau. Il faut en outre faire preuve d’une grande concentration et ne jamais sauter dans une rivière en pleine nature, car on en voit rarement le fond. La profondeur est donc difficile à évaluer.

Accidents en bateau gonflable

L’utilisation d’une embarcation pneumatique, du canoë, du kayak ou la pratique du rafting exige aussi la prudence. Environ 10% des accidents de baignade surviennent de cette manière.

La Société suisse de sauvetage recommande de porter un gilet de sauvetage lorsqu’on navigue sur un bateau gonflable. Il faut en outre explorer d’abord les tronçons inconnus des cours d’eau avant de se lancer. Il ne faut jamais attacher des embarcations ensemble, cars elles deviennent ainsi plus difficiles à manœuvrer. Enfin, seuls les bons nageurs devraient s’aventurer dans les eaux libres.

(ATS/NXP)

Ton opinion