Assurance: La Suva va offrir une prime extraordinaire
Actualisé

AssuranceLa Suva va offrir une prime extraordinaire

La Suva a réalisé en 2017 des résultats qualifiés de «très bons» pour sa centième année d'existence, grâce en particulier à la «performance hors pair» réalisée par les placements.

Au total, 465'701 accidents et maladies professionnelles ont été déclarées à la Suva en 2017.

Au total, 465'701 accidents et maladies professionnelles ont été déclarées à la Suva en 2017.

Keystone

La caisse nationale d'assurance en cas d'accidents accordera une réduction de prime extraordinaire. La Suva a bouclé le dernier exercice sur un résultat net de 301,6 millions de francs, après restitution de 62,1 millions sur les fonds de compensation, a-t-elle indiqué mercredi dans un communiqué.

Elle avait bouclé l'exercice 2016 sur un excédent de recettes de 32,2 millions, après un résultat d'exploitation négatif de 20,7 millions en 2015.

Rendements

Comme déjà annoncé en janvier, la performance des placements a atteint 7,8%, après 4% en 2016. Ces dix dernières années, la performance a été en moyenne de 3,8%. Les valeurs immobilisées pour couvrir les engagements de la Suva ont ainsi passé de 48 à 51,2 milliards de francs.

Hormis les investissements dans les marchés émergents, la Suva a profité des rendements dégagés par ses placements dans les obligations, l'immobilier et les placements alternatifs. Seuls les rendements sur le marché monétaire ont été pénalisés par les taux négatifs.

La prévention paie

Le taux de couverture, c'est-à-dire le rapport entre la fortune et les engagements, important pour garantir le paiement des rentes, est passé de 136% fin 2016 à 143% l'an dernier. Ce degré de couverture ainsi que les résultats des placements «permettent de donner un coup de pouce supplémentaire à l'industrie et à l'artisanat suisses en procédant à une réduction substantielle des primes», se félicite Felix Weber, président de la direction, cité dans le communiqué.

Les charges des assurés seront ainsi allégées à hauteur d'environ 520 millions de francs au total en 2019 - soit 220 millions pour les entreprises affiliées à l'assurance contre les accidents professionnels et 300 millions pour les payeurs de primes de l'assurance contre les accidents non professionnels. Cette réduction équivaut à 15% de la prime nette, le maximum autorisé, précise la Suva.

Moins de frais de traitement

Au total, 465'701 accidents et maladies professionnelles ont été déclarés à la Suva en 2017. Les accidents et maladies professionnels sont demeurés stables, à environ 178'000. Le travail de prévention dans le domaine de la sécurité au travail et la tendance à la baisse des activités à risque ont permis de diminuer le nombre d'accidents pour 1000 travailleurs à plein temps (risque de cas) de 0,6% à 84,6. En revanche, les accidents non professionnels sont repartis à la hausse ( 1,9%) à près de 269'000 cas. Le risque de cas dépasse à nouveau 130 accidents pour 1000 travailleurs à temps complet.

Si les 1658 rentes d'invalidité notifiées en 2017 sont en recul par rapport à 2016 (-0,7%), elles ont coûté 576 millions de francs, soit 2,8% de plus. Le coût des indemnités journalières, croissantes, a pour sa part grimpé de 1,7% à 1,37 milliard.

Les frais de traitement ont pour leur part reculé de 0,1% à 1,2 milliard de francs, bien que le nombre de cas ait augmenté de 0,4%. Les mesures mises en oeuvre pour maîtriser les coûts produisent leurs effets, se félicite la Suva. Le contrôle manuel automatique a permis de refuser des factures pour un montant de 210 millions et d'économiser ainsi 53 millions en valeur nette. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion