Actualisé 24.05.2007 à 18:44

La synagogue de Malagnou ravagée par les flammes

GENEVE – Aucune piste n'est écartée pour expliquer l'origine du grave incendie qui a laissé, hier matin, la communauté israélite sous le choc.

«Et si cela s'était produit en plein office», s'exclame, incrédule, Léa. Les yeux en larmes devant le bâtiment calciné, la jeune femme a visiblement du mal à absorber l'onde de choc causée par le spectaculaire incendie de la synagogue Hekhal Haness. D'autant que, dans le quartier paisible de Malagnou, la rumeur sur l'origine criminelle du sinistre n'a cessé d'enfler. «Nous ne pouvons exclure aucune piste. L'embrasement généralisé et la découverte d'un seul foyer de départ de feu ont d'abord fait penser à un acte criminel. Mais le problème technique n'a de loin pas été écarté pour autant», nuance le porte-parole de la police, Philippe Cosandey. Volontaire ou non, l'incendie d'hier matin laisse déjà un grand sentiment de désolation. «A notre arrivée, le bâtiment était un mur de flammes», raconte, le visage encore en sueur, le commandant des sapeurs-pompiers Jacques Magnin. Trois heures plus tôt, à 5 h 18 exactement, 43 de ses hommes et seize véhicules se ruaient au 54ter, route de Malagnou. Les flammes et l'épaisse fumée noire n'étaient totalement maîtrisées qu'aux alentours de 7 h 30. Premier politicien sur place, le maire, André Hédiger, se voulait aussitôt rassurant. «Je me dois d'être proche d'une communauté consternée.» De son côté, et sans même connaître l'étendue des dégâts matériels, Nessim Gaon refusait de céder au découragement. «Nous allons tout reconstruire», déclarait le fondateur de la synagogue construite dans les années 1970 et qui pouvait à accueillir jusqu'à 1200 fidèles. Malgré les ravages, ils étaient nombreux à vouloir célébrer la fête juive de Chavouot. Une tente a été montée sur une esplanade devant la synagogue. Mais en attendant les résultats de l'enquête, la fête se déroulera sous surveillance renforcée. Comme dans la plupart des autres synagogues de Suisse romande.

Giancarlo Mariani

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!