La Chaux-de-Fonds – La «Tchaux» se verrait bien en première Capitale culturelle suisse
Publié

La Chaux-de-Fonds (NE)La «Tchaux» se verrait bien en première Capitale culturelle suisse

Vingt-trois ans après Expo.02 et ses artéplages disséminés sur les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat, la Chaux-de-Fonds devrait devenir la première Capitale culturelle suisse en 2025 et accueillir un million de visiteurs.

par
Marc Fragnière
La Chaux-de-Fonds Capitale culturelle suisse, Arthur Henry

Inspirée du modèle de l’Union Européenne qui décerne chaque année le titre de Capitale culturelle européenne à une ou plusieurs villes, l’association Capitale culturelle suisse est née en 2013 sous l’impulsion de Daniel Rossellat, le directeur du Paléo Festival. La Chaux-de-Fonds est fortement pressentie pour devenir la première Capitale culturelle suisse de l’Histoire, en 2025. 

Unique candidate, le cité horlogère devra néanmoins présenter un dossier convaincant pour séduire le jury. «Il y a deux axes incontournables pour que le projet soit retenu. Il faut que le budget soit assuré et que la programmation soit solide», a déclaré Olivier Schinz. 

Le chef du projet entend tabler sur un budget de 15-20 millions dont un tiers sera assuré par le privé. «Des contacts sont avancés, voire même très avancés», a assuré le conseiller d’état neuchâtelois Alain Ribaux. «Ce sont des partenaires d’envergure nationale, tels que les acteurs de la grande distribution, les banques ou les assurances, que nous essayons de convaincre de nous rejoindre dans cette aventure», a précisé Olivier Schinz. Alors que 45% du budget sera couvert par des fonds publics, la part de la Confédération est estimée à 3-4 millions. La ville de la Chaux-de-Fonds et le Canton se partageant le reste de la facture publique, à parts égales. Le parapublic (Loterie romande notamment) supportera lui le cinquième des coûts.

Le site des anciens abattoirs sera le centre névralgique d’une manifestation annuelle qui devrait compter trois évènements grandioses (dont un inaugural et un de clôture), une quinzaine d’évènements nationaux et une centaine de productions au caractère plus intimiste. Auréolée du titre de capitale culturelle suisse, la cité horlogère espère ainsi doper son attractivité touristique ainsi que celle de la région Jura-3-lacs. S’il est difficile de chiffrer le réel impact d'un tel projet pour la Chaux-de-Fonds, les retombées économiques seront assurément positives, promet Olivier Schinz, en prenant appui sur les exemples européens.

1 / 6
Bacchus.
Illustrations d’artistes pour La Chaux-de-Fonds, Capitale culturelle Suisse.

Bacchus.

© La Chaux-de-Fonds Capitale culturelle suisse, Emma Nissille
L’oiseau de Kalu.

L’oiseau de Kalu.

© La Chaux-de-Fonds Capitale culturelle suisse, Albertine Mermet.
Où on ne les attend pas.

Où on ne les attend pas.

© La Chaux-de-Fonds Capitale culturelle suisse, Géraldine Cavalli.

Ton opinion

12 commentaires