Euro 2016: La technologie à l'origine des maillots déchirés
Actualisé

Euro 2016La technologie à l'origine des maillots déchirés

Le nombre de maillots suisses qui se sont déchirés durant le match avec la France a surpris. Xherdan Shaqiri s'en amuse.

par
smk/nxp
1 / 76
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

Granit Xhaka fut le seul joueur à rater son tir au but face à la Pologne. Un raté fatal à la Suisse (Samedi 25 juin 2016).

Keystone
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

Xherdan Shaqiri a redonné de l'espoir à tout un pays en égalisant en fin de match sur un ciseau acrobatique (Samedi 25 juin 2016).

Keystone
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

La Suisse a encaissé un but sur un contre polonais peu avant la pause (Samedi 25 juin 2016).

Keystone

Sept. C'est le nombre de maillots déchirés que l'équipe suisse de football a dû changer durant le match contre la France dimanche soir. Et des joueurs comme Mehmedi ou Xhaka ont dû changer à deux reprises.

Certains, images à l'appui, y ont vu la violence du tirage de maillot pratiqué par les joueurs tricolores. D'autres encore, la volonté de l'équipe de Suisse de rechercher un pénalty en exhibant la preuve de la faute dans la surface de réparation adverse.

Bref, les maillots fabriqués par le groupe allemand Puma ont suscité bon nombre de railleries sur les réseaux sociaux entre autres, mais il y a aussi une explication scientifique à la fragilité de l'équipement suisse.

Une nouvelle technologie

Les joueurs de l'équipe de Suisse sont habillés de la technologie PWR ACTV (pour Power Active), comme l'explique le Bild. Il en ressort des maillots moulants, collant au plus près du corps avec l'aide de bandes qui épousent la morphologie des athlètes. Leurs muscles dans le haut du dos, les cotes ou encore les lombaires reçoivent un soutien accru.

Cette technologie, à base de silicone très élastique, est la même que les bandes qu'utilisent les athlètes pour aider des groupes musculaires spécifiques selon la façon dont elles sont «collées». Ces bandes soutiennent et stabilisent des régions du corps tout en étant capables de provoquer des micro-massages afin de stimuler la circulation sanguine et accroître le potentiel énergétique.

Le reste du maillot est fabriqué d'un mélange de polyester recyclé et d'élastane afin d'épouser les courbes du corps et de favoriser l'évacuation de la transpiration. Le confort et l'efficacité des ces tenues a déjà fait ses preuves au sein d'équipes de Premier League en Grande-Bretagne, comme celle d'Arsenal.

Mais le match contre les Français a également montré que ces maillots, plus fragiles, ne résistaient guère à un tirage prolongé ou musclé...

Ton opinion